==============================================================================
Le Mexique est un pays dont j'ai fait la connaissance en 1995, par hasard. Et depuis, je suis resté coincé.
Alors, je ne saurais trop vous recommander d'éviter cet endroit maudit.
Ce blog regroupe mes voyages depuis 2010 et, entre deux, je vous parle majoritairement de la même chose ;-).
•-> Jan 2011 -> Jan 2012 -> Jan 2013 -> Jan 2014 -> Mai 2014 -> Jan 2015 -> Nov 2016
==============================================================================
En ce moment, je suis : en France - au Mexique - Ailleurs
=========================================================================

samedi 12 avril 2014

Les amants de Chichén - Chapitre 7 & Fin



Iktan se tenait comme à son habitube : 
Les bras autour de ses genoux repliés et le menton sur ces derniers.

Il avait fait le vide dans son esprit et regardait distraitement pleuvoir 
bijoux, nourriture et poulets vivants dont les violents ploufs éclaboussaient 
son corps nu.

Le jeune homme se concentrait sur sa respiration et gorgeait son corps d'oxygène.

Le temps semblait durer longtemps.

Un hurlement terrible le tira de sa léthargie suroxygénée.
Ses cuisses musculeuses se détendirent et il creva la surface du cenote 
en même temps que Nikte-Ha.

L'entraînement pluriquotidien qu'il s'était imposé depuis plus d'un uinal portait ses fruits.
Il nageait comme un dauphin et n'ignorait plus aucun recoin du Cenote Sagrado.


Il eut tôt fait d'attraper la longue chevelure de Nikte-Ha et de la ramener à la surface. 

La jeune sacrifiée ouvrit grand la bouche et les yeux. 
La première pour reprendre son souffle et les seconds pour essayer de comprendre 
ce qu'Iktan faisait dans l'inframonde, royaume des morts…


~•~


Iktan avait bien calculé son coup et ils avaient fait surface dans un boyau semi sous-marin 
qui les dissimulait aux regards de la foule tout là-haut et permettrait de rejoindre 
le cenote Ik Kil et d'autres cenotes.

Quand elle eut cessé de s'agiter, il ôta sa main qui bâillonnait la bouche de son aimée 
et la remplaça par ses lèvres brûlantes.

Puis il arracha la parure sacrificielle bleue et blanche qui les aurait gêné dans leur fuite 
et ils s'enfoncèrent dans le tunnel aquatique.

On ne les revit jamais.

~•~

A Chichén, les choses se gâtèrent rapidement.

Le Dieu Chaac se trouva fort contrarié qu'on l'eut dépouillé de son dû et se mit à bouder, 
refusant désormais à la cité les bienfaits de sa pluviosité.
Une sérieuse sécheresse s'installa rapidement, avec son cortège de famine et de maladies.

Une rumeur se fit jour, qui coïncidait avec la disparition d'Iktan...
La population se souleva contre les prêtres, qu'elle accusait de mal faire leur boulot, 
et finit par les précipiter plus ou moins vivants dans le cenote, sans pour autant obtenir 
les résultats escomptés.

S'ensuivit une guerre intestine meurtrière.
Les survivants s'enfuirent rapidement et la jungle finit par recouvrir 
la cité autrefois brillante de Chichén Itzá.

~•~

A cette même époque, naquit à Mayapán la légende d'un couple de jeune Dieux 
qui surgirent nus d'un cenote, et dont la fille revenait de l'inframonde et le garçon 
était le fils d'un Dauphin.

Ils avaient construit leur maison un peu à l'écart de la cité, 
au creux des racines d'un ceiba centenaire, 
et leur nombreuse descendance était composée de jolies filles rondelettes 
et de garçons excellents nageurs.



Fin

_______________________________________________________________________________



Remerciements
J'ai écrit cette nouvelle en m'inspirant librement d'une légende Maya 
qui a été portée à ma connaissance par Chupun
Je la remercie, m'étant bien amusé à retranscrire cette légende à ma manière.
Gracias à Citlahuicátl et Elchel pour leur assistance linguistique.
Gracias à Delfina et Primo pour la manifestation de leur intérêt 
qui me motive pour l'écriture de nouveaux récits.
Gracias à tout ceux qui ne m'ont pas manifesté leur désintérêt.
Gracias aux vignobles de Bordeaux qui m'ont fourni le carburant nécessaire.

A suivre ?