==============================================================================
Le Mexique est un pays dont j'ai fait la connaissance en 1995, par hasard. Et depuis, je suis resté coincé.
Alors, je ne saurais trop vous recommander d'éviter cet endroit maudit.
Ce blog regroupe mes voyages depuis 2010 et, entre deux, je vous parle majoritairement de la même chose ;-).
•-> Jan 2011 -> Jan 2012 -> Jan 2013 -> Jan 2014 -> Mai 2014 -> Jan 2015 -> Nov 2016
==============================================================================
En ce moment, je suis : en France - au Mexique - Ailleurs
=========================================================================

dimanche 24 septembre 2017

Histoire et sismologie

Une information de Delfina, notre experte sismologue

Tenochtitlán était la capitale du monde Aztèque, construite sur une île du lac Texcoco, traversée de nombreux canaux et reliée à la terre ferme par des chaussées surélevées.

Lorsque les cons-qui-s'adorent eurent vaincu les Aztèques, leur première action d'éclat a été de tout raser, de combler à la va-vite le lac de Texcoco et de commencer à ériger la ville de Mexico.

Résultat : 496 ans plus tard, le sous-sol de Mexico est toujours instable et la ville s'enfonce doucement et irrémédiablement.

Les deux photos ci-dessous expliquent bien le pourquoi du comment :

1. Photo aérienne de Tenochtitlán telle que l'on trouvée les Espagnols, le 13 Août 1521 :


2. Gogol Earth du même endroit de nos jours :


N'ayons pas peur des mots : Tenochtitlán, était une citée lacustre qui aurait dû le rester.

Ci-dessous : l'entrée de Cortés dans Tenochtitlán. 


Du coup, quand une secousse tellurique se pointe dans le coin (coin), elle se perd dans le sous-sol semi-marécageux et l'onde sismique s'en donne à coeur joie, vous pensez bien.

Mais voyez plutôt l'explication du New York Times : 




samedi 23 septembre 2017

Ninjas Secouristes

Le japon a envoyé des pompiers de Tokyo et des chiens pour aider Mexico.
Ça ne plaisante pas au pays du soleil levant !

jeudi 21 septembre 2017

mercredi 20 septembre 2017

Tsunami a Xochimilco


Voici ce que ça donne, un tremblement de terre sur l'eau des canaux de Xochimilco.
Les trajineras sont secouées, et je ne crois pas que les touristes réalisent ce qui est en train de se passer sur terre...

Je n'ai jamais connu de telles secousses, au Mexique.

La première fois j'étais assis devant un ordinateur dans un cybercafé de México et j'ai cru que je faisais un malaise, jusqu'à ce qu'une main m'empoigne le bras en disant "il faut sortir, c'est un tremblement de terre".

La deuxième fois, on jouait aux dominos quand la table s'est mise à remuer. Nous sommes rapidement et calmenent sortis dans la cour. J'avais l'impression d'être ivre, tellement je titubais sur le sol en mouvement.

La troisième fois c'était à Oaxaca. J'étais sous la douche et j'ai été un peu surpris de voir le lustre se balancer, mais j'ai mis ça sur le compte du courant d'air. C'est mon ami Cousinus qui m'en a informé en me téléphonant pour prendre de mes nouvelles.

En tous cas, mes amis mexicains sont tous sains et saufs.

Terremoto

Il y a pile 32 ans, un tremblement de terre détruisait México et faisait 10 000 morts.
Cette nuit, un nouveau tremblement de terre a frappé CDMX et les victimes se comptent déjà par centaines.

video

mardi 19 septembre 2017

Desaparecidos


"Le 26 septembre 2014, 43 étudiants de l'Ecole Rurale Normale d'Ayotzinapa furent enlevés par la police. L'enquête menée par l'Etat fut démontée point par point par les experts indépendants de la Comission Interaméricaine des Droits Humains. Ces derniers, empêchés par l'Etat Mexicain d'enquêter l'armée et les hautes sphères politiques, ont été forcés de quitter le pays l'année dernière. 

3 ans après, ces 43 étudiants sont toujours disparus. 

Ayotzinapa est la pointe d'un iceberg : le chiffre officiel de disparu.e.s au Mexique est de 30 971, alors que le chiffre d'assassiné.e.s dans la guerre contre le narcotrafic depuis 2006 dépasse les 170 000. 

Le Mexique, gouverné par un Narco-Etat, est plongé dans une violence et une crise de droit humains sans précédents.

Cette journée est l'occasion de se rappeler que 3 ans après Ayotzinapa, la lutte continue ! Que justice soit faite pour les + 30 000 disparu.e.s !"

Pour mémoire : ICI