==============================================================================
Le Mexique est un pays dont j'ai fait la connaissance en 1995, par hasard. Et depuis, je suis resté coincé.
Alors, je ne saurais trop vous recommander d'éviter cet endroit maudit.
Ce blog regroupe mes voyages depuis 2010 et, entre deux, je vous parle majoritairement de la même chose ;-).
•-> Jan 2011 -> Jan 2012 -> Jan 2013 -> Jan 2014 -> Mai 2014 -> Jan 2015 -> Nov 2016
==============================================================================
En ce moment, je suis : en France - au Mexique - Ailleurs
=========================================================================

vendredi 13 février 2015

Enervé

Orange a encore frappé !

Quand je reçois en début de semaine un SMS d'Orange m'informant que mon compte va être suspendu pour cause de non-paiement de factures, sauf si je paye par CB à l'adresse indiquée, je ne fais pas trop gaffe.

Encore des petits malins qui essaient d'exploiter la notoriété et le sérieux de cette grande entreprise Française en profitant de la crédulité de certaines personnes (me-dis-je).
Pour tout vous dire, je m'en fous carrément : ça fait 15 ans et 7 portables que je suis prélevé automatiquement, alors je n'ai aucun souci avec Orange.

Et puis hier, je reçois un nouveau SMS de la même origine, m'informant de la coupure imminente de ma ligne, sauf si je paye immédiatement par CB.
Comme il s'agit d'un abonnement Pro regroupé (fixe/portable/internet), si je n'ai plus de ligne, je ne peux plus bosser.
Voyez-vous ?

Du coup, il me semble astucieux d'appeler la chaude-ligne Pro, au numéro communiqué sur mon contrat, afin de les informer de cette tentative d'arnaque, et bien m'en a pris.
Figurez-vous que ces petits génies de la téléphonie s'apprêtaient bel et bien à suspendre mon abonnement PRO, sans autre forme de sommation que ces deux misérables SMS distants de 24h.

Et pourquoi t-est-ce-que je devrais-t-il payer immédiatement par CB et par téléphone puisque je suis prélevé automatiquement, depuis 15 ans et 7 portables m'enquis-je fort civilement ?

La réponse est à la hauteur de mes desespérances :

— "Ben forcément, comme vous avez changé de téléphone en novembre avec reconduction de l'abonnement et modification du forfait, ben forcément, l'autorisation de prélèvement a été suspendue, ben forcément.˝

Ben forcément.

Gonflé comme tout, je me risque à poser un nouvelle question :
Et pourquoi n'ai-je-t-il point reçu de notification de suspension du prélèvement, ni de factures à payer donc dans ce cas ?

Il m'est prétendu que des factures papier m'ont été expédiées, mais, après vérification en direct, l'adresse utilisée serait erronée... 
Ce qui m'étonne un peu quand même.

Résultat des courses : afin d'éviter une coupure de ligne, j'ai, dans l'urgence, réglé par CB et téléphoniquement une facture que je n'ai jamais vue, dont le montant m'a été communiqué par téléphone, et dont le règlement n'a laissé aucune trace ni par mail ni par SMS. 
C'est la comptable qui va être contente...

A tout hasard, je suis allé me promener sur le site hyper convivial (!) d'Orange et, pas de bol, la page "votre facture" est inaccessible.

Pour envoyer des menaces de suspension de ligne par SMS, ça ne pose pas de problème.
Mais pour accuser réception d'un règlement de plus de 300 Euros, nada, nib, zob.

Vaut mieux acheter un home-cinema chez Cdiscount, on reçoit au moins 6 mails de confirmation/accusé/suivi (pub gratuite).

Enervé, je vous dis !

Demain, c'est la Saint qui, déjà ?


Joyeuse 
Saint-Mictlantecuhtli.
Ton coeur sera mien…
et ta peau aussi.

mercredi 11 février 2015

Coup de pompe

Allez, je ne résiste pas au plaisir de ressortir cette photo, extraite du carnet de voyage faisant l'objet du précédent message.
Il s'agit de mon amigo Cousinus, à 10 secondes de faire connaissance avec la police locale.



Sans rire, j'ai shooté cette photo dans les conditions suivantes :
Vers 3h du matin, pour célébrer dignement notre rencontre fortuite et après avoir écumé pratiquement tous les endroits ouverts de SMA vendant du consommable liquide, nous décidons de faire une photo super-amusante-créative en faisant des pompes (sportives) devant la pompe (à essence, monument historique de SMA). 
Vous avez saisi le jeu de mots ? 
Pompe => pompe, vous voyez le truc ? 
Hein ?
Bon tant pis.

Cousinus s'y colle en preum's et je m'apprête à shooter quand se pointe impromptu un véhicule de policia.
En plein effort de pompage au milieu de la rue, Cousinus n'entend pas arriver la silencieuse patrouille policière. 
C'est le pile-moment de la fotocollector ci-dessus.

Après, j'ai pas osé shooter davantage, on n'était pas trop fiérots, à 2 grammes de tequila (par bras).

Le policeman est à la hauteur de la réputation de SMA et ne nous emmerde pas trop, même s'il se fout un peu de notre gueule.
Nos explications embrouillées le font marrer et nous évitons le bagne en rentrant à l'hôtel distant de quelques centaines de mètres où nous finirons de faire le plein avec le gardien de nuit, autour de quelques bouteilles de cerveza.



La pompe existe toujours, mais le robinet est maintenant cadenassé. 
C'est dommage, on s'était bien amusé avec le robinet…





Et en janvier, ça caille quand même un peu à San Mike !

mardi 10 février 2015

Souvenirs…



Un chouette voyage qui date de 2008.

J'étais descendu depuis Monterrey jusqu'au Yucatán en compagnie de mon sacado.
Ça m'avait donné l'occasion de rencontrer l'amigo Cousinus à San Miguel de Allende.
A l'époque, je voyageais en mode migrateur, restant rarement plus de deux nuits au même endroit.
Maintenant, je me suis quelque peu sédentarisé...

Je me souviens que j'étais tout content d'avoir acheté le vol Lyon-Madrid-Monterrey ci-dessus mentionné, mais que ça ne s'était pas trop bien passé :
Air France avait remplacé le vol Madrid-Monterrey par un Madrid-México + correspondance pour Monterrey.
Ce qui m'avait occasionné une escale nocturne de 16h à Madrid. Hôtel à mes frais.

Ci-contre, l'itinéraire réalisé.
Les grands moments sont Tequila, San Miguel de Allende, Calakmul et bien sûr Mérida.

Pour ceux que ça intéresse, le carnet de voyage est ICI.

dimanche 8 février 2015

Cod cod cod…

                    …Codex !

Une information de notre correspondante permanente, la très estimée Dra E. Mazzetto

En décembre et en janvier passés, je suis allé visiter l'exposition attenante au Museo de Antropología : Códices de México.

Une magnifique occasion de découvrir plusieurs dizaines de codex, qui sont, comme vous ne l'ignorez pas, des documents du plus haut intérêt qui nous apprennent beaucoup sur la vie religieuse, l'économie et le quotidien préhispanique et colonial.

Comme il était strictement interdit de faire des photos, tout ce que j'ai pu rapporter comme trace tangible de ces passionnantes visites, c'est ce boticheurte :




Mais aujourd'hui, l'expo est terminée et l'INAH met à notre disposition des images d'excellente qualité de ces codex, que l'on peut même télécharger (légalement) !



Pour vous faire saliver :





C'est ICI que ça se passe