==============================================================================
Le Mexique est un pays dont j'ai fait la connaissance en 1995, par hasard. Et depuis, je suis resté coincé.
Alors, je ne saurais trop vous recommander d'éviter cet endroit maudit.
Ce blog regroupe mes voyages depuis 2010 et, entre deux, je vous parle majoritairement de la même chose ;-).
•-> Jan 2011 -> Jan 2012 -> Jan 2013 -> Jan 2014 -> Mai 2014 -> Jan 2015 -> Nov 2016
==============================================================================

vendredi 23 juin 2017

El Querreque

Dédicace spéciale à l'amigo Cousinus

Dans l’état d’Hidalgo, entre México et le Golfe, l’oiseau fétiche est le pivert, familièrement nommé « Querreque ».

Ce nom vient du cri qu’il pousse et que l’on peut comparer à un croassement doux : crrr – crrr.

Son patronyme officiel, c’est Pájaro Carpintero, ou Guacheche, ce qui est sympa aussi, hein ?



C’est également la plus célèbre des chansons Huasteca, et il existe un nombre incalculable de versions, certaines écrites, d’autres improvisées.

Voici-dessous un pot-pourri de quelques interprétations, certaines plus abouties que d’autres…


Mais comme je suis de parti-pris, ma version favorite est celle dont Lila Downs nous régale les esgourdes dans son dernier album et que je vous recommande d'écouter : ça vous mettra de bonne humeur.

Elle a finement choisi la version borracho (ivrogne) et je ne résiste pas au plaisir de vous en livrer les paroles, avec quelques couplets librements traduits par mes soins (soins) :

El Querreque




Es buena la cervecita
Para el que está desvelado
Para el que está desvelado
Es buena la cervecita

Yo prefiero un tequilita
Je préfère un petit coup de tequila
Que es lo mejor pa' lo hinchado
C’est ce qu’il y a de meilleur pour les gros
Que es lo mejor pa' lo hinchado
C’est ce qu’il y a de meilleur pour les gros
Y hasta lo panzón se quita
Ça te fait même fondre la bedaine

Querreque

Del whisky y el aguardiente
¿Cuál es el mejor licor?
¿Cuál es el mejor licor?
Del whisky y el aguardiente

Yo digo que el aguardiente
Porque es emborrachador
Emborracha al presidente
También al gobernador

Querreque

Me encontré con la huesuda
Sin saber que era la muerte
Sin saber que era la muerte
Me encontré con la huesuda

Me dijo la testaruda
La Faucheuse m’a dit
No bebas el aguardiente
Ne bois pas d’aguardiente
Vas a morir de una cruda
Tu vas mourir de la gueule de bois
Que amarga será tu suerte
Ce qui est une mort bien amère

Querreque

De todos soy descendiente
Je suis de leur famille à tous
Cuando me pongo a tomar
Quand je me mets à picoler
Cuando me pongo a tomar
Quand je me mets à picoler
De todos soy descendiente
Je suis de leur famille à tous

Mi padre es el aguardiente
Mon père, c’est l’aguardiente
Mi padrino es el mezcal
Mon parrain le mezcal
El refino es mi pariente
La gnôle est un parent
Y el pulque, hermano carnal
Et le pulque mon frère de lait


Querreque


jeudi 22 juin 2017

Pimientos de Padrón (II)

Ces petits piments doux sont un délicieux délice, que je vous en causais pas plus loin qu'ICI, ya pas pas plus longtemps que si c'était moins récent.


Si tu ne viens pas à Barcelone, 
Barcelone ira-t-a toi, comme eût dit Henri de Lagardère

Pas très compliqué comme préparation, l'ingrédient le plus dur à trouver, c'est le piment lui-même.
A moins d'avoir, comme c'est mon cas, des amies dévouées qui n'hésitent pas à passer la frontière espagnole pour m'approvisionner.

Un peu d'huile d'olive, une plancha, quelques copeaux de sel et hop miam miam.

Comme je me demandais d'où pouvait bien venir cette appellation de "padrón", et que les explications fournies m'insatisfaisaient, je me suis livré à quelques investigations et voici ce que j'ai découvert, et c'est bien intéressant :

Au XVIe, des moines Franciscains, de retour d'évangélisation aux Amériques, ont rapporté ces pimientos dans leurs soutanes et en ont développé l'agriculturage en Galice, province de La Corogne.
Les premières cultures eurent lieu au convento San Francisco de Herbón, paroisse de — tenez-vous bien — de Padrón.
Voyez ICI si vous ne me croyez pas.


Il se dit que, par un hasard bizarre autant qu'inexpliqué, 10% de ces pimientos auraient oublié d'être doux et qu'au contraire ils sont très chargés en capsaïcine. 
C'est comme un jeu : la tradition veut qu'on croque le piment d'une seule bouchée avec le risque inhérent de tomber sur le quipique.
Un peu le principe de la fève dans la galette des rois, voyez-vous ?
Dans le premier cas on se brûle la gueule et dans le second, on se casse une dent.


mardi 20 juin 2017

Dérèglement climatique

Violente averse de neige dans le Yucatán.
Les dégâts sont considérables et les yucatèques en état de choc, n'étant pas préparés à lutter contre le froid.
L'avalanche qui s'est ensuivie a emporté une dizaine de personnes.
L'image terrible ci-dessous montre le sauvetage de Neydy, qui ne souffre que de céphalées, inhérentes à une forte cruda.