Le Mexique est un pays dont j'ai fait la connaissance en 1995, par hasard. Et depuis, je suis resté coincé. Ce blog est CopyLeft. Toute reproduction, copie, diffusion, par quelque moyen que ce soit, avec ou sans le consentement de l’auteur, est non seulement autorisée, mais fortement encouragée.


samedi 19 avril 2014

Temblor

De notre envoyée permanente à Mexico Cucarachaloca.

Le terre a tremblé ce matin vendredi, assez sérieusement.
Le tremblement de terre a été noté 7.0 (sur l'échelle de etc.), ce qui est assez représentatif.

Pas plus d'info à l'heure kilé.

Video

Le Point

Entre la grêle hier et le terremoto aujourd'hui,
je me demande si on va grimper dans l'avion jeudi prochain ?
Hein?
Je me demande...

vendredi 18 avril 2014

Cumbia !



Chambacu.mp3

La petite Colombienne Aurita Castillo 
avait une dizaine d'années quand elle a enregistré 
cette version de Chambacu, 
que j'aime beaucoup.
C'était dans les sixties...


(Spécial-dédicace à l'amigo Elchel)

Il neige sur Mexico !

Information de notre envoyée permanente à Mexico Cucarachaloca.



C'est pas tout les jours que ça arrive, hein…
Il avait déjà grêlé il y a deux semaines, voir ICI
Je crois que je vais ajouter un bonnet dans ma valise...




A lire : ICI  AQUÍ

jeudi 17 avril 2014

La Foi déplace les montagnes…

               …mais elle ne fait pas tomber la pluie.


Yucatán, 900 ap. J.-C.

La petite cité de Xlapak souffrait de la sécheresse.
Des mois que l'on n'avait pas vu la moindre averse, ni bruine, ni crachin, ni déluge, ni flotte, ni giboulée, ni grain, ni ondée ni orage ni saucée, rien.

Les chultunes (citernes enterrées) étaient vides.
Les récoltes étaient misérables, la famine rôdait au sein de cette petite communauté dont la majorité vivait de l'agriculture.


Chultun (citerne enterrée servant à recueillir l'eau de pluie)
Aucun cours d'eau de surface ou souterrain n'irriguait le coin (coin) et seule la pluie fournissait le précieux liquide.
C'est vous dire l'importance de Chaac, Dieu de la Pluie.


Chaac
La faune avait déserté ces contrées inhospitalières et les chasseurs devaient parcourir de plus en plus  longues distances dans les basses collines calcaires de la région Puuc pour rapporter de rares proies à la maison.

Les habitants commençaient à déserter Xlapak, espérant trouver des cieux plus cléments du côté d'Uxmal ou Mayapán, voire Chichén Itzá. 
D'autres envisageaient une reconversion et se dirigeaient vers Xcambó pour devenir pêcheurs.

Bref, la population du village allait décroissant (au beurre).


Comme chacun sait, Chaac était un extra-terrestre,
ça se voit bien à sa trompe qui représente le tuyau d'alimentation en oxygène
de sa combinaison spatiale.
D'autres études prétendent qu'il était le fils de Babar l'éléphant,
mais j'y crois moins.
Les prêtres sentaient la révolte gronder devant leur évidente incapacité à communiquer avec Chaac et les Mayas commençaient à se demander si c'était finalement une bonne idée que de confier le gouvernement aux religieux...

Alors, afin d'impliquer le peuple dans la vie de la cité et redorer leur image de marque, les prêtres organisèrent une grande Journée de l'Eau, avec séances de prières collectives, sacrifices de jeunes vierges, danses autour du feu sacré, musique, alcool, bref, le gros truc.

Le jour J, la foule se rassembla, pleine d'espoir et le gosier sec.

Seul un jeune garçon arriva équipé d'un parapluie.

Devant une telle manifestation de foi aveugle, il fut élu Muchacho del Día et sacrifié aussi sec (c'est le cas de le dire).


Il ne plut plus durant les années qui suivirent, les prêtres furent égorgés, la cité totalement désertée et rapidement recouverte par la jungle.

Je vous laisse tirer la morale de cette histoire.

J-6

Alors ça c'est drôle :

Chaque fois qu'on arrive à une petite semaine du départ, c'est J-6 !

En plus c'est aujourd'hui, c'est quand même dingue, non ?

Et Iberia vient de m'envoyer un gentil mèl me proposant un surclassement, moyennant le quasi doublement du prix de départ.

C'est kool, non ?


Par le plus grand des hasards, 
l'amigo Primo arrive 20 minutes après moi à Mexico, 
en provenance de Luxembourg.

C'est à lui que nous devons la citation du jour :


"Rendez-vous au fond de l'Océan"

lundi 14 avril 2014

Que faire le dimanche ?

Quand il n'y a pas d'élection, allez à la messe :


NON A L'AVORTEMENT !

— Ce sont des créatures sans défense, pures, des petits anges, 
des petits enfant qui commencent à vivre…

— Tais-toi tu m'excites !

dimanche 13 avril 2014

Massacre à la Mexicaine


Ainsi que je vous l'annonçait ICI,


Anchois Pommier, Roi Fainéant, vient d'aller passer quelques jours au Mexique, histoire de discourir sur la France, ses valeurs et l'amitié qu'il porte à ce beau pays et à son Président tant aimé par les Mexicains, el señor Enrique Peña Nieto.


Nous savions déjà que notre Roi avait une dimension internationale et maîtrisait farpaitement 
la langue anglaise.
Nous savons maintenant qu'il parle aussi Espagnol.


Gageons que pendant ses années d'étude à l'ENA (Ecole Nationale d'Arnaque) il avait choisi Langues Etrangères comme option, plutôt que gymnastique.


Ce qui lui permet maintenant de se ridiculiser la tête haute, à l'étranger comme dans son pays, 
où 1,8 Français sur 10 lui accordent leur confiance.


Au cours d'un de mes voyages, on m'a fait un jour cette réflexion : 
« le voyageur véhicule un peu de l'image de son pays à l'étranger ».
Je ne suis pas sûr d'avoir tout compris sur le coup.
Mais grâce au Roi Fainéant Anchois Pommier, ça y est, j'ai compris !


Le sketch dans son intégralité chez le Figaro