==============================================================================
Le Mexique est un pays dont j'ai fait la connaissance en 1995, par hasard. Et depuis, je suis resté coincé.
Alors, je ne saurais trop vous recommander d'éviter cet endroit maudit.
Ce blog regroupe mes voyages depuis 2010 et, entre deux, je vous parle majoritairement de la même chose ;-).
•-> Jan 2011 -> Jan 2012 -> Jan 2013 -> Jan 2014 -> Mai 2014 -> Jan 2015 -> Nov 2016
==============================================================================
En ce moment, je suis : en France - au Mexique - Ailleurs
=========================================================================

samedi 11 mars 2017

Grabuge à la Sagrada

Des scènes d’une violence inouïe se sont déroulées la semaine passée, en face de la Très Sainte Cathédrale de la Sagrada Familia (Barcelone).

Les merdias à la solde du pouvoir ne vous en parleront pas.
Mais moi, si.






Ça crame et barricade de tous côtés.

L’ambiance est délétère et des femelles excitées courent en tout sens en hurlant « NO FOTOS » tout en buvant du Vermout au goulot.

Les banderolles tendues à la hâte claquent et se déchirent dans le vent violent qui dissipe la fumée des incendies.





Héhéhé.

Il s’agissait en fait d’une calçotada organisée par ARRAN, mouvement indépendantiste de gauche, en lutte contre plein de trucs (fascisme, immobilier, patronnat, pourritiques…).





La calçotada, ça consiste à faire griller des calçots, petits oignons en forme de poireaux originaires de Valls (manouel) à une heure de Barcelone.

Le Vermout (bien bon) et le Ratafia (pas bon) coulaient à grands flots dans les gosiers desséchés des révolutionnaires sur-affairés à ne rien faire.

Il ne manquait que l’odeur des merguez pour se croire à un piquet de grève de la SNCF.



Une troupe de gonzesses alcoolisées se trouvait en charge de la cuisson des calçots sur braises de palettes et à l’heure qu’il est, ça doit être bientôt prêt.

En milieu d’après-midi, les saucisses arrivèrent, encore congelées, qui furent mises illico sur un barbecue semi-éteint. Avec un peu de chance elles seront mangeables dans une semaine.

Bref, vous l’aurez compris, nous avons assisté à un grand ratage parfaitement organisé.


https://es.wikipedia.org/wiki/Arran_(organizaci%C3%B3n)

SAffrAn!


Rencontre bien agréable au détour d’une ruelle du Barri Gòtic de Barcelone.

Alors que nous badons dans le coin (coin), Francesca (Italie) et Raphaël (France) nous interpellent les portugaises en interprétant "Dans la Voiture de la Mourt" (In the Death Car) façon Gipsy Swing.


Raphaël joue de l’accordéon et Francesca de la voix et de la théière.


SAffrAn! est né ici même et se compose de 5 membres multinationaux, mais la municipalité de Barcelone n’autorise pas les duos de plus de deux personnes dans la rue.

Alors nous avons droit à la portion congrue, qui laisse cependant augurer favorablement des prestations de la troupe au complet.

Et comme ils vendent leurs disques, nous compromisons avec gourmandise.


Je vous invite à découvrir :

Site : ICI 

Ecoutage :  

vendredi 10 mars 2017

Hors sujet

Un truc pour les connaisseurs...
Les références sont nombreuses dans l'image.
(Et la passagère, vous connaissez ?)
=> Ne jouez plus, Jop a gagné. Yoko Tsuno est la bonne réponse.

Aphorisme du matin

Pour vous réveiller les neurones…



"N'oubliez jamais qu'il suffira 
d'une crise politique, économique 
ou religieuse 
pour que les droits des femmes 
soient remis en question."

Simone de Beauvoir (1908 - 1986)

jeudi 9 mars 2017

Un bus contre la corruption

Une information d'Izagraf


Non, ce n’est pas en France.

Nos pourritiques à nous ne se cachent pas, ils se font élire.

Au Mexique, autre pays bien corrompu, un tour operator propose un parcours des hauts lieux de la corruption dans la ville de Mexico.

On passe devant la maison somptueuse de la femme du président, devant une ligne de métro hors de prix et inutilisée, bref, on se sent un peu comme en France.


Lire ICI ou

mercredi 8 mars 2017

8 mars


Journée internationale des quoi de la femme ?

Sangria

Encore un incontournable de Barcelona.
Rien de meilleur qu'une petite sangria pour accompagner quelques croquetas de bacalao ou de jamón.


La sangria, vous connaissez, hein ?
Du vin, des fruits, des glaçons, c'est pas compliqué.

A Barcelone (et peut-être dans le reste de l'Espagne, je ne sais pas), il faut quand même se méfier.

D'abord, quand vous commandez une sangria, on vous apporte un pichet d'un litre.

Le breuvage est appétissant, le vin claret et de beaux morceaux d'agrumes font trempette au milieu des glaçons.
Le goût est fort sympathique et au bout de deux verres, la vie est rose, de plus en plus rose, complètement rose.


Le truc, c'est que la recette du coin (coin) est un peu différente…
Le garçon ne se fait pas prier pour nous la détailler :

- Rondelles de citrons et d'oranges,
- Vin rouge,
- Vodka,
- Cointreau,
- Gin,
- Fanta orange,
- Fanta citron,
- Jus d'ananas.

Le tout en quantité variable et selon l'humeur.


Comme je suis un garçon raisonnable, j'ai fait ôter les glaçons.
Faut se méfier des mélanges.

mardi 7 mars 2017

Pimientos de Padrón


Un de ces jours, je vous parlerai de ces petits piments grillés servis avec de l'huile d'olive et des copeaux de sel blanc ou noir.
Tapas traditionnels du coin (coin) et incontournables, pluzoumoins cuits mais toujours fameux.

Pour l'instant, je profite du grand soleil avant de regagner mes brumeuses pénates.

lundi 6 mars 2017

Ruidos y Colores

Au hasard des ruelles de La Barceloneta, rencontre avec El Renacer Boliviano, troupe folklorique bolivienne basée à Barcelone.

Une bonne surprise musicale et colorée autant qu'impromptue et festive.





A quelques mètres, des groupes de batucada s'échinent à crever la peau de leurs tambours, ce qui fait que la cacophonie est épouvantable.
J'adore ça.

video