==============================================================================
Le Mexique est un pays dont j'ai fait la connaissance en 1995, par hasard. Et depuis, je suis resté coincé.
Alors, je ne saurais trop vous recommander d'éviter cet endroit maudit.
Ce blog regroupe mes voyages depuis 2010 et, entre deux, je vous parle majoritairement de la même chose ;-).
•-> Jan 2011 -> Jan 2012 -> Jan 2013 -> Jan 2014 -> Mai 2014 -> Jan 2015 -> Nov 2016
==============================================================================
En ce moment, je suis : en France - au Mexique - Ailleurs
=========================================================================

dimanche 22 octobre 2017

Brutal Cat Attack

N'oubliez pas de mettre le son !


Extrait de l'excellent groupe FB

Ding ding

vendredi 20 octobre 2017

Mon Laferte

Norma Monserrat Bustamante Laferte, plus sobrement connue sous le nom de Mon Laferte, est une chanteuse chilienne fort attachante.

Elle a fait une apparition dans le récent album de Lila Downs, où elle y co-interprèta la chanson « Peligrosa ».

Voyez plutôt les talents de la Miss :

Genre intimiste



Genre mainstream



Politique internationale

mercredi 18 octobre 2017

Ambrose

Dans l'article précédent, je vous contais les aventures d'Ambrose Bierce, dont je viens de me procurer l'ouvrage "le dictionnaire du diable".

Le premier mot et sa définition, d'une actualité encore tiède, m'ont frappés par leur pertinence :


La citation ci-dessous lui est associée, que j'ai (à peine) modifiée à des fins d'actualisation :

"Pauvre François n'est plus, de qui l'abdication
Fit s'agiter les langues au royaume de France.
Cela ne méritait pas tant de commentaires,
Il quitta sagement un trône qui chauffait,
Et ne laissa comme souvenir devant l'Histoire
Que celui d'un fayot sautant dans une poêle !"

lundi 16 octobre 2017

Avis de recherche

Ambrose (Gwinnett) Bierce a été vu pour la dernière fois à Chihuahua (Mexique Nord), le 26 décembre 1913, jour où il écrivit à sa nièce : 
"Goodbye. If you hear of my being stood up against a Mexican stone wall and shot to rags please know that I think that a pretty good way to depart this life."

Il était parti rejoindre Pancho Villa, à l’âge de 71 ans.


Bio :
Ambrose est né en 1842 dans l’Ohio, et a vécu ce qu’on peut appeler une vraie vie — il faut dire qu’à l’époque, le marché des smartphones était encore peu développé.
Il commence par faire des petits métier, puis s’engage dans la Guerre de Sécession à 19 ans. Blessé, démobilisé.
Il devient alors journaliste à San Francisco, puis rédac’chef à 26 ans.
Mariage, publication d’une première nouvelle, exode en Angleterre pour y faire fortune, échec.
Retour au bercail, publications diverses, journalisme, collaboration fructueuse avec William Randolph Hearst, magnat de la presse.
Son premier fils est tué dans un duel au pistolet, et le second meurt d’une cirrhose.
En octobre 1913, il traverse la frontière à El Paso et rejoint les troupes de Pancho à Ciudad Juárez, en tant qu'observateur. A ce titre, il témoigne de la bataille de Tierra Blanca, une victoire majeure de Pancho Villa sur les troupes de Salazar / Huerta.
Puis il disparaît.
Certains pensent qu'il a été fusillé dans le cimetière de Sierra Mojada (coahuila), d'autres qu'il est mort à la bataille d'Ojinaga, sur les rives du Río Grande, d'autres encore qu'il s'est suicidé.

Oeuvre :
Tout plein de nouvelles et recueils.
(Tarentino et Rodriguez se sont inspirés des derniers jours d'Ambrose dans le troisième volet de la trilogie "une nuit en enfer").
Son recueil le plus célèbre est « Le Dictionnaire du Diable », préfacé dans son édition française par Jean Cocteau.
Extraits :

Homme (n.): Animal si profondément plongé dans la contemplation extatique de ce qu'il croit être qu'il en oublie totalement ce qu'il devrait être. Son occupation principale consiste à exterminer les autres animaux et ceux de son espèce.

Vote : Instrument et symbole du pouvoir donné à un homme libre de se conduire comme un sot et de conduire son pays au chaos.

Mariage : Etat ou condition d'une communauté comportant un maître, une maîtresse et deux esclaves, l'ensemble ne faisant que deux personnes.

Diagnostic (n) : L'art de déterminer l'état financier du patient, afin de savoir à quel point le rendre malade.

Destin (n) : Puissance qui gouvernerait les affaires, surtout invoquée par les humains à la dérive pour excuser leurs échecs.

Religion: fille de l'Espoir et de la Crainte qui enseigne à l'Ignorance la nature de l'Inconnaissable.

Impiété : Votre irrévérence envers mon dieu.

Bigot: Personne qui est attachée avec zèle et obstination à une croyance que vous ne partagez pas.

Labeur (n): Un des procédés par lesquels A gagne des biens pour B.

Etc.

J'ai personnellement beaucoup de respect pour ce Monsieur, dont la clairvoyance désabusée et la totale maîtrise de l'humour sombre m'enchantent les nuits blanches.


dimanche 15 octobre 2017

Critique


Le film dure 2h 45.
C'est long.
Très long.
45 minutes auraient suffi.
Lâââârgement.
Il paraît qu'Harisson Ford joue dans ce film, mais je pourrais vous l'assurer : nous nous sommes enfuis au bout d'1h 20 et il n'était pas encore arrivé.

jeudi 12 octobre 2017

Hors sujet…

… mais tellement vrai !

¡ Provecho !


Aphorisme du matin

Pour vous réveiller les neurones…


"Toute culture naît du mélange, de la rencontre, des chocs. 
A l'inverse, c'est de l'isolement que meurent les civilisations."


Octavio Paz
Poète mexicain (1914 - 1998)

mardi 10 octobre 2017

Cecina (suite)

Je ne connais qu'un seul moyen de se débarrasser d'une tentation : c'est d'y succomber.

La rédaction de l'article précédent m'ayant titillé les papilles, je n'ai pu résister à me lancer dans la confection de quelques tranches de cecina maison, en suivant la recette expliquée dans la vidéo.

Voici la viande en cours de :



On verra ce que ça donne, pas plus tard que dans une heure.
Héhéhé.

Feria de la Cecina

Une information de Catalina, notre correspondante gourmande à México

La cecina, c'est une préparation de viande (de boeuf généralement), steack ultra fin, salé et séché (plus ou moins selon les goûts).

Un régal au petit déjeuner, mais vous savez certainement tout ça si vous avez lu ces articles fort intéressants.

A la fin du mois, se tiendra l'édition 2017 de la Feria de la Cecina y Tianguis Grande à Yecapixtla. Tianguis Grande, ça veut dire Marché Géant.



Et si vous voulez préparer votre propre cecina, il suffit de suivre la recette :


¡ Provecho !

samedi 7 octobre 2017

Nate quitte le Mexique (illégalement ?)

L'ouragan Nate est en train d'entrer aux U.S. 
Le mur de Trompe se sert donc à rien.

Il semble que ça se soit relativement bien passé pour nos amis de Mérida.

Il semble aussi que la côte Gringa Cancún - Chetumal ait été un peu secouée...
En espérant que pas trop quand même.

video

Pastel de Muertos

Une belle fête des morts, ça ne s'improvise pas. 

Rien que pour faire le gâteau, voyez un peu le boulot que ça représente : 

 

(Une préparation qui devrait intéresser une tortue de mes amis...)

vendredi 6 octobre 2017

Ça continue

 La saison cyclonique se poursuit, au moins 22 morts et 30 disparus après 
 le passage de la tempête tropicale Nate sur l'Amérique centrale, 
 un bilan provisoire. 
 Nate qui pourrait se transformer en ouragan se dirige à présent vers le 
 Mexique et les Etats-Unis. 




jeudi 5 octobre 2017

dimanche 1 octobre 2017

Los mensajeros de la Diosa

Un disque amusant que j’ai, par la pochette alléché, écouté d’un oeil distrait puis intéressé, et dont je vous propose deux clips six deux sous. 
Il y en a plein d’autres sur la toile.


Afrodita est un groupe mexicain d’électrocumbia (salut Elchel) dont les deux membres s’auto-définissent comme « Prêtres de la Cumbia Mystique ».

Paru en 2014, leur œuvre-fleuve (25 morceaux, 1:23’’) « los mensajeros de la Diosa » se veut une ode à l’amour dont Afrodita — Xochiquetzal en mexicain — est la déesse intemporelle.



Selon Karin, la chanteuse : 
« Nous venons d’une lointaine galaxie, nous sommes en mission, nous sommes des voyageurs galactiques. Nos concerts sont des cérémonies. Afrodita, c’est la Virgen de Guadalupe, Hécate, Tara, Diana, Cuatlicue, Xoliquetzal, Quan Yin, Durga, Isis, Astarte, Xolipili, Shejinah, Khali, Adi et bien d’autres. Nous sommes un groupe galactique et éclectique. »

Les voici en plein déconnage avec la Banda Callejera de Cuzama (Yucatán), qui nous interprète "Cumbia Arabe" :


Dans un clip plus mystique "Tropikalismo" :


Et Karin nous recommande d’écouter Die Antwood, Dengue Fever, Kate Bush, Laurie Anderson, David Bowie, The Stooges (…).

Ça met en confiance, non ?

vendredi 29 septembre 2017

Mulaka

Jeu video mexicain.
Les aventures d'un sukurúame (sorcier) Tarahumara, sur fond de décors de la région de Chihuahua.
Je ne sais pas si je ne vais pas me mettre aux jeux video, moi...



"Utiliza los poderes de los semidioses y enfréntate a criaturas temidas que vienen 
directamente de la cultura rica del pueblo Tarahumara. 
El Sukurúame es un chamán o brujo capaz de interactuar con los dioses de arriba, 
abajo y todo lo que hay en medio. 
Es también el más capaz de enfrentarse a criaturas míticas como el gigante Ganoko, 
el Rusíwari come almas o el Sipabuara escupe fuego. 
¡Obtén nuevas transformaciones poderosas de los semidioses a lo largo de tu aventura 
y conviértete en un verdadero Sukurúame!"

Tout savoir ICI

jeudi 28 septembre 2017

Mon pote le chipotle


Du nahuatl chilpoctli ou Xipoctli : chile (piment) et poctli (fumé).
Vous n’ignorez pas que le nahuatl était le langage des Aztèques, pour vous dire que cette spécialité ne date pas d’hier.
Déjà Berdardino de Sahagún (1499 - 1590) en mentionnait la présence sur le marché de Tlatelolco avant l’arrivée des envahisseurs.

Il s’agit d’un piment de type jalapeño, pitécanthrope piquant mais pas trop, que l’on a laissé mûrir puis sécher avant de le fumer. 
Pas comme un cigare, hein, plutôt comme un hareng, si vous voyez ce que je veux dire. 
On dit que 10 kilogrammes de jalapeños donnent 1 kilogramme de chipotle.

Le Jalapeño vient de l’état de Veracruz, plus précisément du coin (coin) de Xalapa, mais se cultive maintenant dans diverses parties du Mexique, comme les états de Jalisco, Sonora, Sinaloa, Chihuahua et même au Chiapas.

Voici-dessous les trois étapes de sa vie :


Le jalapeño est rouge quand il est mûr et vert quand il est vert.


A l'état de chipotle, où il ne pèse plus que 10% de son poids adulte.


Le chipotle sert à l’assaisonnement de nombreux plats de poulet, viandes, poissons, en tacos ou en tout ce que vous voulez.
On le trouve en poudre, en flocons ou en conserve.


Vous trouverez tous ces bons produits ICI

mercredi 27 septembre 2017

Coco

Prochain Disney attendu pour novembre.
Histoire d'un jeune Mexicain qui veut devenir musicien, bravant ansi les interdits de ses parents.
Partant à la recherche de son idole Ernesto de la Cruz, il se retrouve au Pays des Morts et fait connaissance avec ses racines.


Une bande annonce qui fait envie et qui n'est pas sans me rappeler le film d'animation de 2014, "La Légende de Manolo" et dont je vous causais ICI.

mardi 26 septembre 2017

Démolition


Un joli centre commercial tout pimpant, construit en 1992, et où j'avais mes habitudes.
A deux pas des Tacos de la Iglesia, du petit marché du dimanche et des mes chers amis Graciela et José-Luís.
Ben, même si j'y vais en décembre, je ne suis pas près d'y remettre les pieds : suite au séisme de mardi 19, le bâtiment est trop endommagé et va être rasé.

AVANT
APRES


Cicatrices

lundi 25 septembre 2017

Frida : 100% perra, 100% héroe


Frida est un labrador de 6 ans, membre des forces armées de la Marine mexicaine.

Son job, c'est de participer aux recherches de personnes suite à des tremblements de terre, glissements de terrain ou incendies, tant au niveau national qu'international.

Ses collègues des brigades canines ont chacun leur spécialité : recherche de drogues, d'explosifs, ou protection rapprochée. Elle, c'est la recherche de personnes.



Elle a commencé sa formation à l'âge de 2 mois, et on lui attribue à ce jour 53 sauvetages.
Rien qu'à Juchitán au début du mois, elle a permis de sauver 12 personnes coincées sous les décombres du tremblement de terre.
La pauvre, elle a du boulot ces derniers temps...



Ayant été fortement médiatisée lors du récent terremoto de Mexico, même nos amis Japonais la connaissent.
Pour la petite histoire rigolote, ils ont cru que "Marina" cousu sur son baudrier était son prénom...
Du coup, ils l'appellent "Marina-Chan" (le suffixe japonais chan est une marque d'affection).



dimanche 24 septembre 2017

Histoire et sismologie

Une information de Delfina, notre experte sismologue

Tenochtitlán était la capitale du monde Aztèque, construite sur une île du lac Texcoco, traversée de nombreux canaux et reliée à la terre ferme par des chaussées surélevées.

Lorsque les cons-qui-s'adorent eurent vaincu les Aztèques, leur première action d'éclat a été de tout raser, de combler à la va-vite le lac de Texcoco et de commencer à ériger la ville de Mexico.

Résultat : 496 ans plus tard, le sous-sol de Mexico est toujours instable et la ville s'enfonce doucement et irrémédiablement.

Les deux photos ci-dessous expliquent bien le pourquoi du comment :

1. Photo aérienne de Tenochtitlán telle que l'on trouvée les Espagnols, le 13 Août 1521 :


2. Gogol Earth du même endroit de nos jours :


N'ayons pas peur des mots : Tenochtitlán, était une citée lacustre qui aurait dû le rester.

Ci-dessous : l'entrée de Cortés dans Tenochtitlán. 


Du coup, quand une secousse tellurique se pointe dans le coin (coin), elle se perd dans le sous-sol semi-marécageux et l'onde sismique s'en donne à coeur joie, vous pensez bien.

Mais voyez plutôt l'explication du New York Times : 




samedi 23 septembre 2017

Ninjas Secouristes

Le japon a envoyé des pompiers de Tokyo et des chiens pour aider Mexico.
Ça ne plaisante pas au pays du soleil levant !

jeudi 21 septembre 2017

mercredi 20 septembre 2017

Tsunami a Xochimilco


Voici ce que ça donne, un tremblement de terre sur l'eau des canaux de Xochimilco.
Les trajineras sont secouées, et je ne crois pas que les touristes réalisent ce qui est en train de se passer sur terre...

Je n'ai jamais connu de telles secousses, au Mexique.

La première fois j'étais assis devant un ordinateur dans un cybercafé de México et j'ai cru que je faisais un malaise, jusqu'à ce qu'une main m'empoigne le bras en disant "il faut sortir, c'est un tremblement de terre".

La deuxième fois, on jouait aux dominos quand la table s'est mise à remuer. Nous sommes rapidement et calmenent sortis dans la cour. J'avais l'impression d'être ivre, tellement je titubais sur le sol en mouvement.

La troisième fois c'était à Oaxaca. J'étais sous la douche et j'ai été un peu surpris de voir le lustre se balancer, mais j'ai mis ça sur le compte du courant d'air. C'est mon ami Cousinus qui m'en a informé en me téléphonant pour prendre de mes nouvelles.

En tous cas, mes amis mexicains sont tous sains et saufs.

Terremoto

Il y a pile 32 ans, un tremblement de terre détruisait México et faisait 10 000 morts.
Cette nuit, un nouveau tremblement de terre a frappé CDMX et les victimes se comptent déjà par centaines.

video

mardi 19 septembre 2017

Desaparecidos


"Le 26 septembre 2014, 43 étudiants de l'Ecole Rurale Normale d'Ayotzinapa furent enlevés par la police. L'enquête menée par l'Etat fut démontée point par point par les experts indépendants de la Comission Interaméricaine des Droits Humains. Ces derniers, empêchés par l'Etat Mexicain d'enquêter l'armée et les hautes sphères politiques, ont été forcés de quitter le pays l'année dernière. 

3 ans après, ces 43 étudiants sont toujours disparus. 

Ayotzinapa est la pointe d'un iceberg : le chiffre officiel de disparu.e.s au Mexique est de 30 971, alors que le chiffre d'assassiné.e.s dans la guerre contre le narcotrafic depuis 2006 dépasse les 170 000. 

Le Mexique, gouverné par un Narco-Etat, est plongé dans une violence et une crise de droit humains sans précédents.

Cette journée est l'occasion de se rappeler que 3 ans après Ayotzinapa, la lutte continue ! Que justice soit faite pour les + 30 000 disparu.e.s !"

Pour mémoire : ICI 

dimanche 17 septembre 2017

¡ Provecho !

Une conférence de la Dra E. Mazzetto


Et dans le même ordre d'idées :




"La carne del hombre al mismo tiempo trae al presente el mito de la creación mediante el rito, pues, así como los hombres han de ser sacrificados para alimentar al sol, unos deben morir para que otros sigan existiendo, en este caso los grados honorarios de la sociedad, el cihuacoatl, el tlacatecatl, el Quetzalcoatl tlamacazqueh entre otros, son quienes degustan las mejores partes de las presas."