==============================================================================
Le Mexique est un pays dont j'ai fait la connaissance en 1995, par hasard. Et depuis, je suis resté coincé.
Alors, je ne saurais trop vous recommander d'éviter cet endroit maudit.
Ce blog regroupe mes voyages depuis 2010 et, entre deux, je vous parle majoritairement de la même chose ;-).
•-> Jan 2011 -> Jan 2012 -> Jan 2013 -> Jan 2014 -> Mai 2014 -> Jan 2015 -> Nov 2016
==============================================================================
En ce moment, je suis : en France - au Mexique - Ailleurs
=========================================================================

samedi 25 avril 2015

Japonito Lindo

Cielito Lindo


Tokyo Ska Paradise Orchestra, TSPO pour les intimes, est un groupe japonais de SkaJazzRockReggaePunk formé en 1988.


Ska Me Forever est le titre de leur dernier album studio, dont la pochette est directement 
inspirée des bas-reliefs du site de Xochicalco (ICI), Morelos, dédié au Serpent à Plumes.


Personnellement, je trouve cette chopette nulachiée et je ne vois pas trop le rapport avec leur musique, si ce n'est une volonté affichée de conquérir le marché mexicain.

Je les crédite quand même d'une certaine cohérence dans la créativité : le design de la chopette est aussi bidon que le titre de l'alboum.


L'édition mexicaine de ce disque comporte 2 morceaux supplémentaires fort connus, 
spécialement repris pour cette occasion.
J'ai choisi de vous faire écouter Cielito Lindo qui, en termes de musique traditionnelle, 
se pose un peu là, hein ?

Eh bien le morceau n'a pas été à la hauteur de mes désespérances et se laisse écouter gentiment, 
un peu comme les Négresses Vertes qui reprendraient "Auprès de ma Blonde".

Je ne l'écouterai pas en boucle, mais je ne le mets pas à la poubelle non plus.

Pinche Calor


42,7°C (107,6°F) hier à Mérida.

C'est le neuvième jour que la température égale ou dépasse les 40°C (104°F).
Remarquez, il n'y a rien d'extraordinaire : 
c'est la même température que l'année passée au même moment.

Pis je ne me plains pas non plus, hein, 
on vient de passer une semaine à plus de 25°C (77°F) dans mes Alpes, alors... 

mercredi 22 avril 2015

¿ Porqué ?

De Cuca, notre envoyée extraordinairement spéciale à México DF (plus pour longtemps)

Oui, pourquoi ne suis-je jamais allé visiter le MAP (Museo de Arte Popular) de México ?
Hein, pourquoi ?
En plus je connais bien le quartier et j'ai dû passer devant 100 fois.




Clikouillez pour accéder au site du musée

Je mets le plan ci-dessous, afin de m'en souvenir la prochaine fois, ce qui ne devrait tarder.



A noter que c'est au MAP que se trouve la célèbre Vochol


Vochol est un néologisme formé à partir de "vocho" (VW coccinelle en langage populaire) 
et "Huichol" (Indigènes de la Sierra Madre Occidentale, artisanat de perlouzes).



Voir ICI, il y a des choulies photos.

mardi 21 avril 2015

Making Of

L'image qui sert d'en-tête à ce blog (pour l'instant) a une histoire, 
que je vais vous conter pas plus tard que là-maintenant-tout-de-suite.
Et merci à celle qui m'a posé la question...

Ce que je vois dans cette image : 
L'affrontement positif et créateur de vie des deux mondes extrêmes, la création et la fin, 
la naissance et la mort, le monde du milieu étant le monde des vivants.

A gauche au premier plan, nous trouvons ma jolie petite princesse à coiffe de Quetzalcóatl.
Quetzalcóatl qui, je vous le rappelle, fut partie prenante dans la création de l'homme 
(selon le codex Chimalpopoca entre autres).

Image source 1 
A droite, nous sommes en présence d'une calavera (tête de mort) emplumée de noir, 
directement remontée de l'inframonde pour venir faire chier les pauvres mortels.

Image source 2 
Dans l'image finale, on devine que la Princesse soutient le regard de la calavera, 
dans un moment de grande tension.
Cet effet est renforcé par l'inclinaison de la nuque de la Princesse, le regard halluciné 
de la Calavera, et la plume blanche du centre qui matérialise le lien invisible 
reliant les deux regards qui s'affrontent.

Image finale
Les composantes de l'image sont peu nombreuses et ont toutes été shootées à Toluca, 
par moi-même, le 14 décembre 2014 :

Montage 1 
Montage 2

Montage 3
Autrefois, on aurait bricolé les photos avec des ciseaux et de la colle.
Maintenant, on bricole numériquement, mais le principe est resté le même.

lundi 20 avril 2015

Marijuana

Un bien joli mot, qui nous vient tout droit du Mexique, figurez-vous.

Mariguana au départ, puis marihuana et maintenant marijuana, elle était autrefois une herbe sacrée, on comprend facilement pourquoi.

Le Mexique a longtemps été le principal fournisseur des Zuessas.
Dans les années 70/80, le gouvernement mexicain (à l’aide de financements provenant des USA) a développé avec succès un programme intensif d'éradication du cannabis par aspersion aérienne d’herbicides.


Le créneau est depuis majoritairement occupé par la Colombie, même si le business reste très développé au Mexique, aux mains des divers cartels.

Les noms qui faisaient rêver à l'époque "Chiapan", "Sinaloan", "Oaxacan", sont maintenant "Colombian Red", "Colombian Gold"…
Il est rigolo de noter qu'un tarpé était appellé "cucaracha" en argot.

Afin de lutter contre la corruption et la violence liées au trafic du cannabis, on parle un peu partout dans le monde de légaliser sa culture et sa vente. 

L'Uruguay a franchi le pas en décembre 2013, devenant ainsi le premier pays au monde à avoir légalisé la Marie-Jeanne.

À ce jour, les lois mexicaines établissent que "le cannabis sativa, indica ou marijuana" peut être utilisé "pour une consommation personnelle si la quantité n’excède pas les cinq grammes dans toutes ses formes, dérivés ou préparations".

dimanche 19 avril 2015

Charlie

Ça, c'est la France que j'aime.

Drôle-pas-drôle, d'accord-pas-d'accord, bon-goût-pas-bon-goût, mais au moins on a le droit de le dessiner.

Remarquez, les Charlie's Guys prennent moins de risques avec les Marine's Boys qu'avec les Muslim's Fanatics, hein ?


Merci Luz.

Chat swing !