Le Mexique est un pays dont j'ai fait la connaissance en 1995, par hasard. Et depuis, je suis resté coincé. Ce blog est CopyLeft. Toute reproduction, copie, diffusion, par quelque moyen que ce soit, avec ou sans le consentement de l’auteur, est non seulement autorisée, mais fortement encouragée.


samedi 27 avril 2013

Mexique à vendre

Jusqu'à maintenant, la constitution mexicaine autorisait l'accès à la propriété pour les étrangers sous réserve de l'étrange clause suivante : pas possible de posséder un bien immobilier à moins de 50 km des côtes et de 100 km des frontières.

Les députés viennent de réformer l'article 27 de la constitution et désormais on peut.

Ce qui veut dire, en gros, que les plages vont être vendues aux gringos.

La population est très inquiète de voir le Mexique partir en morceaux car, contrairement aux Français, les Mexicains sont très attachés à leur pays et leurs traditions.
La France est achetée petit à petit et en toute légalité par les pays arabes et tout le monde s'en fout.

Les Mexicains, eux, sont très concernés par l'affaire :


México possède près de 11 000 km de littoral.
Aux EU, 10 millions de foyers possèdent plus d'1 million de dollars.

Si seulement 1 millionnaire étasunien sur 20 achète une maison 
avec 22 mètres de façade sur la mer,
aucun Mexicain ne verra plus jamais la mer.

Voulons-nous vraiment nous passer des plages ?


A VENDRE.
ENTRÉE INTERDITE 
AUX MEXICAINS



"Voici la vue que les Mexicains auront sur les plages 
si 1 millionnaire US sur 20 achète une maison sur nos plages"


Nous Mexicains exigeons des sénateurs 
qu'ils rejettent les réformes que les députés ont faites 
à l'article 27 de la constitution, 
qui permettent aux étrangers d'acheter des propriétés 
sur les plages mexicaines.

Jeux dangereux


Ceci n'est pas un jouet, 
c'est une arme.

Et chasser les petits oiseaux n'est pas jouer, 
c'est tuer.

Appelez les choses par leur nom.
Eduquez-les.

Stupéfiant !

Bienvenido à nos amis des cartels mexicains dont le plan de développement marketing cible l'Europe comme marché ouvert et porteur.

Soutenus financièrement dans cette louable entreprise par leur client majeur, les Etazunis, leur force de vente est à l'œuvre pour implanter dans l'ancien monde leur logistique d'importation et de distribution de stupéfiants.

Au premier rang de ces nouveaux importateurs de bonheur en poudre, nos amis les Zetas, dont je vous parlais ici même.

Les détenteurs actuels des plus grandes parts de marché sont encore les Colombiens, distributeurs quasi-exclusifs de leur artisanat local. Quoique entre 2002 et 2008, leurs parts de marché ont fondues de 90% à 65%...

Les Mexicains qui débarquent en Europe fournissent la même cocaine Colombienne, mais récupèrent les marges énormes. En 2012, le kilo acheté 2 000 $ en Colombie était revendu 100 000 $ en Europe.

Ils sont donc en mesure de faire une offre globale et importent en Europe un savoir-faire acquis durant de nombreuses années de guerre entre cartels et contre l'armée mexicaine.


Leurs plateformes de distribution sont déjà opérationnelles en Angleterre (Liverpool) et en Espagne.

Cannabis à l'état sauvage.
Cannabis en captivité.
La force des Mexicains, c'est qu'ils exportent également leur propre production : héroïne et marijuana.

Champ de pavots, qui donneront l'héro.
Feuilles de coca en liberté.
Cocaïne en sachets.


A lire ICI, ICI, ICI...

vendredi 26 avril 2013

Malbouffe



Sais-tu ce que tu manges ?

Evite de consommer ces marques 
car elles contiennent des produits transgéniques, 
qui ont augmenté le taux d'obésité, de diabètes et de cancer 
dans la population d'aujourd'hui.

Des pays européens ont proscrit la consommation 
et la fabrication de produits transgéniques 
à cause du risque qu'ils représentent.

Achète ce qui est produit par les paysans mexicains !

Achète sur les marchés !





NDLR : Les "mercados" sont des marchés fixes et permanents, de grande taille. Les "tianguis" sont des petits marchés qui s'installent dans un lieu dédié, une à deux fois par semaine. On y trouve grosso-modo les mêmes produits que dans les mercados.

mercredi 24 avril 2013

Soy Facebukero

Pour ceux qui sont intéressés par la vie du DF, voici une adresse au top, 
en direct de sur place :


En plus, ils ont un Jeu du Donde, catégorie "Professionnel" !

Un vrai bonheur pour ceux qui connaissent un peu le style de vie chilanga.


Gatolicismo...


— Ton Dieu est ressuscité et marche sur l'eau ?
— Le mien a sept vies et retombe toujours sur ses pattes.

Quand je vous disais que, si l'homme descend du singe, Jesus descend du chat, puisque Dieu est descendu par minou...

mardi 23 avril 2013

Arte Funerario

El Beso de la Muerte

Elle en jette, cette sculpture, non ?

Contrairement à ce que l'on pourrait penser, elle ne se trouve pas au Mexique mais en Espagne, au Cementerio des Poblenou (Barcelone).

Marbre, 1930, attribuée à Jaume Barda.

Voir ICI, ICI et ailleurs...

lundi 22 avril 2013

Albur

L'albur, c'est un sport Chilango dont la règle très partie-culière consiste à tout comprendre de travers...

Tout ce qui peut avoir un rapport aussi lointain soit-il avec avec les parties culières, pour ne pas dire honteuses, déclenche des crises de rire quasi hystériques.


Je ne sais pas pourquoi je vous parle de ça, ou plutôt si, je le sais très bien : 

Je viens de me régaler à lire l'article de ma chère Cucarachaloca sur le sujet, 
en direct du DF >ICI<.

Vous pouvez y aller de confiance, l'article est bilingue (et ce n'est pas un albur), 
le Día del Albur, c'est le 1er mars.

Histoire d'Eau

Des grands noms de l'industrie médicale 
se sont rapprochés de l'association 
pour participer au financement de leur projet.

Le but de l'opération est de permettre l'accès à l'eau potable 
pour des populations reculées/oubliées.

Pour le moments, leurs efforts portent sur 
le Cambodge, l'Inde et Madagascar.

Il est permis de rêver qu'un jour ils s'intéresseront au Mexique...

C'est pourquoi j'ai fait l'effort (pas trop dur, ça va) 
d'afficher leur macaron dans ma vitrine.

Je ne saurais trop vous encourager à en faire autant.

dimanche 21 avril 2013

Minas


Escorpión

Les bébêtes mexicaines font partie des questionnements fréquents, pour ne pas dire incontournables, des candidats au voyage.

Araignées, serpents, moustiques, scorpions, puces, punaises et autres animalitos dont le nombre de pattes varie de 0 à 1000... 

Vous avez lu "scorpions" ? Verdad ?
Alors on va parler des scorpions.

Le scorpion fait vachement peur.
Depuis que je suis tout petit (même si je ne suis toujours pas bien grand) on m'a appris que la piqûre du scorpion est mortelle. 
La croyance populaire, le On-Dit, le cinéma, bref le scorpion est un tueur.
C'est pas complètement faux.



Un peu comme la vipère dans nos contrées campagnardes Françaises.
Personnellement, je n'ai jamais rencontré personne qui se soit fait mordre par une vipère... 
Voire qui en soit morte...
Et vous ?



Mais bon, trèfle de plaisanterie, une piqûre de scorpion n'est pas à prendre à la légère.
Le risque existe, même s'il n'est pas obligatoirement mortel.
Et savoir comment réagir peut vous éviter bien des désagréments.

Vous saurez comment vous comporter en lisant les articles de l'amigo Dom, 
de Cuernavaca, ICI et ICI.