==============================================================================
Le Mexique est un pays dont j'ai fait la connaissance en 1995, par hasard. Et depuis, je suis resté coincé.
Alors, je ne saurais trop vous recommander d'éviter cet endroit maudit.
Ce blog regroupe mes voyages depuis 2010 et, entre deux, je vous parle majoritairement de la même chose ;-).
•-> Jan 2011 -> Jan 2012 -> Jan 2013 -> Jan 2014 -> Mai 2014 -> Jan 2015 -> Nov 2016
==============================================================================
En ce moment, je suis : en France - au Mexique - Ailleurs
=========================================================================

mardi 30 décembre 2014

San Miguel de Allende

Arrivée sans encombre à San Miguel de Allende.

Le truc d'hier fut le suivant :
Traversée matinale de México, Tasqueña-Terminal Norte par le Corridor Cero Emisión, une petite heure.
A peine arrivé, notre bus ETN de luxe démarre et 4h plus tard, le temps de visionner El Hombre de Acero (!) et d'une petite sieste, nous sommes arrivés à San Miguel.



Taxi, Parador San Sebastian où deux studios sont proposés à la location courte ou longue durée.
Pas pris la peine de réserver, car ils n'acceptent pas les réservations, hein...
Bref 45 minutes après notre arrivée à San Mike (salut José-Luis), voici les sacs déballés.



La cheminée laisse présager des nuits fraîches, ce qui s'avèrera exact…
Vue du balcon, sympa.
La Parroquia, toujours aussi renversante d'élégance.

lundi 29 décembre 2014

Xochimilco II

Les trajineras de toutes les couleurs, c'est pour promener les promeneurs.

Les gens qui habitent aux alentours des canaux Aztèques de Xochimilco possèdent des trajineras plus discrètes pour circuler entre les chinampas.



Et le permis de conduire se passe très jeune, comme vous pouvez le constater dans les photo ci-dessus, où la petite conduit ses parents qui reviennent du marché.

Et ci-dessous también, où je vous présente Allan, 12 ans, notre charmant trajinero :

Xochimilco

Juste pour vous faire saliver en attendant la suite...

samedi 27 décembre 2014

Archéo

A quelques dizaines de mètres sous terre, après une progression relativement rapide et aisée dans la moiteur de ce mois de décembre, quelle ne fût pas notre surprise de tomber sur ce magnifique bas-relief de plus d'un mètre de haut, dans un état de conservation remarquable.

Il ne nous a pas été facile d'identifier Quetzalcóatl.

En effet, nous n'avions pas trop l'habitude de cette représentation tête à l'envers.


L'identification du bas-relief nous a été grandement facilitée par le petit panonceau explicatif apposé à côté du vestige, sur le mur du métro Bellas Artes.

jeudi 25 décembre 2014

Interlude


TENOCHTITLAN
L'endroit rocheux où abondent les nopales (figuiers de Barbarie).

mercredi 24 décembre 2014

¡ Feliz Navidad !


Ça, c'était mon petit déjeuner de ce matin, dans le marché qui entoure le Terminal Tasqueña, 
México DF.

Quand j'ai vu cette patte émerger de mon bouillon de gallina, j'ai immédiatement 
pensé à la réflexion de Polo en décembre 2000, à San Cristobal de las Casas : 
"le plus grand prédateur de la dinde, c'est le Père Noël."


Fuente de los Coyotes, Coyoacán, DF

Real Hacienda Santo Tomás

"Là, tout n'est qu'ordre et beauté,

Luxe, calme et voulupté.

Des meubles luisants,

Polis par les ans,

Décoreraient notre chambre ;

Les plus rares fleurs

Mêlant leurs odeurs

Aux vagues senteurs de l'ambre,

Les riches plafonds,

Les miroirs profonds,
etc…"
Charles Beaudelaire 
L'invitation au voyage – Spleen & Idéal – 1857

C'est chouette, hein ?
Eh bien ne riez pas, j'y suis tété !

A quelques km de Toluca, Villa Victoria.
Ici se trouve la luxueuse hacienda Santo Tomás, de style Français (sic).
Le poème ci-dessus raconte si farpaitement les lieux que je ne me sens point obligé d'en rajouter.

Donc, photos :

Entrada

Estatua
Jardín
Flores de Nochebuena
Jessica 
Chilaquiles caseros con cecina
Estatua con cagada de pájaros en la cabeza
Baños


Comment dites-vous ? J'ai écrit "voulupté" à la place de "volupté" ? 
C'est volontaire, avec tous les frijoles qu'on s'envoie plusieurs fois par jour, hein, comment voulez-vous...

mardi 23 décembre 2014

Lucha de Noël

Non, non, ce n'est pas le dernier disque d'un Boyz Band mexicain.
C'est le calendrier de la CMLL (Consejo Mundial de Lucha Libre).
C'est un bokado et c'est le mien.

Et comme l'humour fait partie intégrante de ce sport, voici le programme de la séance de Noël, où l'on voit Maximo, le lutteur gay, déguisé en Mère Noël :


lundi 22 décembre 2014

Cathédrale

Voici une photo panoramix du zócalo prise depuis la terrasse du Majestic - Best Western.

Clickouillez dessus, elle est grande.



Cette vue semi-aérienne permet de se rendre compte que l'agencement des attractions a été soigneusement calculé afin de ne pas permettre les rassemblements de masse sur la place.

D'habitude, la place grouille de monde et on peut à peine se déplacer entre la patinoire, la piste de luge, l'arène des combats de boules de neige, etc...
Cette année, on ne peut pas pénétrer au centre de la place ni circuler entre les attractions, et le Palacio Nacional (au fond, de face) est protégé par de nombreuses rangées de barrières métalliques massives.

C'est assez révélateur de l'état d'esprit qui règne au Mexique depuis l'affaire des 43.

dimanche 21 décembre 2014

Chilaquiles

Des chilaquiles maison, c'est faisable si l'on possède les bons ingrédients...

Il faut faire bouillir des tomates vertes et des chiles jalapeños dans du bouillon de poulet, les mixer avec de l'epazote et faire réduire, ajouter les totopos et laisser frémir quelques minutes.
Servir avec des œufs au plat (par exemple), des rondelles d'oignons, des frijoles refritos, de la crème et du fromage rapé.

Voici donc la méthode Pako et j'en mangerai tous les jours !









Autrement sinon, voici la recette de Kincake, un petit côté nouvelle-cuisine amusant et fort plaisant à regarder...



On peut aussi acheter des sachets de l'excellente marque Mi Viejita, chez Casamex par exemple.

samedi 20 décembre 2014

Limpia

Une bonne petite Limpia avant de prendre l'avion, il n'y a rien de tel.
Et ce n'est pas Cousinus qui vous dira le contraire : grâce à cette cérémonie qui lui a apporté santé et sécurité, il a fait un excellent voyage de retour et n'aura perdu que ses trois valises.


La Limpia est une cérémonie de purification physique et spirituelle qui tient une place importante dans la tradition médicinale et religieuse de Mésoamérique.


Les ingrédients indispensables à une bonne limpia sont le copal, les plantes et les coquillages. 
Des fois, on utilise aussi des oeufs.

Les mystérieux ingrédients de la potion magique.
Le copal est une résine odorante qui produit beaucoup de fumée. 
Son odeur flotte dans tous les endroits mystiques du Mexique, souvent dans les églises aussi.

Il est soufflé sur le bénéficiaire de la limpia, Cousinus en l'occurence.
Ce dernier est également doucement fouetté avec des herbes de chépakoi et la shaman lui soufflera dans le coquillage avec un bruit de sirène de paquebot.

Copal de Oaxaca, enveloppé dans des feuilles de maïs.
Pour parfaire la cérémonie, on lui donnera une petite boîte d'amulettes dont le contenu nous est inconnu, à soigneusement conserver dans la poche gauche du pantalon (sic).




La cérémonie décrite ci-dessus s'est déroulée au pied de la cathédrale de México, le soir vers 19 h.
D'ailleurs, je me demande si je ne vais pas aller me faire limpier à mon tour, car la crève que je trimballe depuis 5 jours a l'air bien résistante aux antibiotiques...

vendredi 19 décembre 2014

Balade dans México

México : le pays porte le même nom que sa capitale, ce qui peut parfois créer quelques petites confusions.
Les incultes, aventuriers des all-inclusive, baroudeurs des playas et autres gringos, parlent de 
México-City voir de México-Ciudad, ce qui me défrise les vibrisses auriculaires.
Ici, on parle du DF, prononcer dé-éfé, ce qui signifie Distrito Federal.
Les habitants du DF sont les Defeños ou Chilangos.
Pour parler de la ville, il commence à se dire "CDMX".

Dîner à hauteur de Cathédrale, au-dessus du Zócalo.
Resto où j'ai mes habitudes.
La nouvelle couleur des taxis du DF. Je vous en expliquerai la raison ultérieurement.
Les étudiants assassiné d'Ayotzinapa sont présents partout…
Magnifique bronze du Monte de Pietad.
Glou.
Sacré Victor ! 
A 10:00, Cousinus subit l'examen de la vue et choisi sa monture.
A 18:00, on vient prendre livraison des lunettes, verres progressifs
et photochromiques.
Le tout sans rendez-vous.
Metro Bellas Artes
Statue en forme d'étron sur le parvis de Bellas Artes,
face à la Torre Latinoamericana