==============================================================================
Le Mexique est un pays dont j'ai fait la connaissance en 1995, par hasard. Et depuis, je suis resté coincé.
Alors, je ne saurais trop vous recommander d'éviter cet endroit maudit.
Ce blog regroupe mes voyages depuis 2010 et, entre deux, je vous parle majoritairement de la même chose ;-).
•-> Jan 2011 -> Jan 2012 -> Jan 2013 -> Jan 2014 -> Mai 2014 -> Jan 2015 -> Nov 2016
==============================================================================
En ce moment, je suis : en France - au Mexique - Ailleurs
=========================================================================

mardi 26 novembre 2013

Naolinco (de Victoria)

Village hors des sentiers battus, à une 30aine de km de Xalapa, état de Veracuz. 
Comme on trouve les descendant des Mayas au Yucatán, des Aztèques dans le centre du pays, 
ici ce sont les Totonèques qui ont laissé leur héritage, plus précisément les Indiens Tatimolos.

Autrefois, Naolinco (de Victoria) se nommait Nahhui Ollín qui, comme vous ne l'ignorez point, 
signifie "les 4 courses du soleil", c'est à dire "Les 4 saisons". 
Situé au coeur de la sierra Chiconquiaco, 1 500 m d'altitude et une température moyenne de 18°, 
le coin (coin) me reste un bon souvenir et il n'est point exclu que j'y reporte mes pas sous peu.

Comme on dilaba, les naolincois (de Victoria) vivent de de la nature, de l'air et du cuir.

Et c'est bien vrai.
Dès la descente du camión, ça renifle le cuir fraîchement travaillé. 
Le village entier résonne du toc toc des marteaux cordonniers et les tiendas se suivent 
et se ressemblent : atelier de découpe des peaux, atelier de couture du cuir, atelier de mise 
en forme de la chaussure, atelier de fabrication des semelles, atelier d'assemblage, 
atelier de fabrication de blousons, boutique de vente ou magasin sur plusieurs niveaux...


Naolinco (de Victoria), c'est aussi une spécialité de gourmandises, surtout à base de pâte d'amande 
sculptée, mais aussi de plein d'autres saloperies bien caloriques, los Dulces Naolinqueños...



Ah, j'ai failli oublier, le village est charmant et les gens aussi.
Eglises, cascades, cimetière, marché, restos : à Naolinco*, ya tout c'qui faut !


de Victoria