==============================================================================
Le Mexique est un pays dont j'ai fait la connaissance en 1995, par hasard. Et depuis, je suis resté coincé.
Alors, je ne saurais trop vous recommander d'éviter cet endroit maudit.
Ce blog regroupe mes voyages depuis 2010 et, entre deux, je vous parle majoritairement de la même chose ;-).
•-> Jan 2011 -> Jan 2012 -> Jan 2013 -> Jan 2014 -> Mai 2014 -> Jan 2015 -> Nov 2016
==============================================================================
En ce moment, je suis : en France - au Mexique - Ailleurs
=========================================================================

mercredi 1 janvier 2014

Au fait...

Nous sommes donc revenus au DF, ressemblant d'avantage à des romanichels en transit qu'à des baroudeurs transnationaux.

Butin d'un week-end à León 
Héhéhé…
Maintenant, il est temps d'envisager la suite des événements.
Mon plan est d'aller faire un tour sur la côte Caraïbe.
Pour ce faire, un petit saut à l'aéroport (je ne parviens jamais à acheter mon billet par internet, ça coince toujours avant la fin de la manip).
J'avais repéré des vols intéressants (prix et horaires) Mexico-Cancún avec Vivaaerobus, Volaris et Interjet.
Vivaaerobus : ils annoncent sur leur site des prix qui sont multipliés par presque 3 sur place car ils ne tiennent pas compte des différentes taxes associées au prix du voyage. C'est bien con.
Volaris : nickel. Accueil charmant et efficace, bref en 5 mn (file d'attente comprise) j'ai mon billet.

Dans le hall de l'aéroport est exposé un chouette bronze de Jorge Marín, le frère de Javier, dont je vous parlais ICI.

Angel Perselidas Monumental, 2009
Pour quitter l'aéroport Benito Juárez, j'ai essayé un nouveau moyen : le MetroBus (ligne 4).
Je connaissais le métro, bon marché mais pas adapté aux voyageurs enbagagés.
Ou le taxi, assez onéreux.
Maintenant le MétroBus. Comme son nom ne l'indique pas, rien à voir avec le métro.
L'abréviation provient de Metropolitan Bus. C'est donc un bus.
Voyez-vous ?
Véhicule confortable, fliqué et videosurveillé, pourvu d'espaces à bagage.
En un petite demi-heure, on est au centro historico. 
C'est quand même bien pratique cet aéroport au milieu de la ville...

Prix : 
- Metro, 5 pesos. 
- Taxi, 250 pesos. 
- Metrobus, 30 pesos. Mais attention, il faut obligatoirement posséder la carte magnétique du métro, chargée d'au moins la somme requise. Un automate délivre cette carte à la sortie 7 de l'aéroport, là où s'arrêtent les métrobus, ça tombe bien.

Metrobus Aéroport (L4), inauguré en 2012