==============================================================================
Le Mexique est un pays dont j'ai fait la connaissance en 1995, par hasard. Et depuis, je suis resté coincé.
Alors, je ne saurais trop vous recommander d'éviter cet endroit maudit.
Ce blog regroupe mes voyages depuis 2010 et, entre deux, je vous parle majoritairement de la même chose ;-).
•-> Jan 2011 -> Jan 2012 -> Jan 2013 -> Jan 2014 -> Mai 2014 -> Jan 2015 -> Nov 2016
==============================================================================

vendredi 22 novembre 2013

¡ Llegó el Beaujolpif nuevo !

Au Mexique comme en France, on a fêté la mise en vente officielle 
de cet assemblage de vin de table et d'agents chimiques qu'il est 
convenu d'appeler "Beaujolais Nouveau".

Cette année, c'est l'extrait de cerise qui a été choisi. 
Ça change de la banane et autres fruits rouges.

Mais bon, faisons fi des qualités gustatives de ce produit de l'industrie chimico-vigneronne pour nous intéresser au côté festif du breuvage.

Car le Beaujolais Nouveau est l'image mondialiste de la fête à la française.

C'est pas bon, mais on s'amuse bien.
On sait que ça va brûler acidement nos estomacs pourtant endurcis de forts buveurs, mais on va 
quand même engloutir dans la joie et la bonne humeur les 32 millions de bouteilles mises en vente 
pour l'occasion.

Et il faut tout boire tout de suite, hein, pas question de stocker : ça ne se conserve pas.


*

A Mexico est une communauté de Français expatriés et respectueux des traditions.
Il faut dire aussi que les occasions de boire du vino tinto sont assez rares au Mexique, hein, 
faut leur pardonner...

A l'heure ou je vous écrit, je n'ai pas beaucoup d'infos sur le déroulement de la soirée, 
la majorité des alcoloparticipants n'ayant pas encore évacué les miasmes pathogènes 
de la douteuse décoction.

Ce que je sais, je le tiens de notre correspondante permanente à Mexico, Cucarachaloca.
Peu amatrice de vinasse colorée, elle préfère le vin blanc car les taches se voient moins 
sur les vêtements.
Du coup, elle a gardé la tête à sa place et a pu m'informer du déroulement de la soirée.

Ambiance Ménilmuche avec chanteur déguisé en Français (bretelles et béret basque), 
troupe de French Can Can locale, personnel portant béret rouge...

Sur les tables, au milieu des bouteilles : délicieux patés et fromages de France pour éponger.

Le joyeux liquide s'écoule au rythme des chansons à boire et glou et glou (igloo igloo comme 
disent les Inuits amateurs de Beaujolais)...

Chaque bouteille donnait droit à un billet de loterie : 
Les lots sont des paniers garnis de patés et de fromages, qui font des zeureux. 
Ne riez pas, ce sont des denrées rares au Mexique !

La quinzaine de convives a vite été affublée de bérets rouges, foulard bleus et moustaches 
en poils d'Uku.

Le retour de mes amigos s'est effectué en voiture, en chansons et sans problème, 
à 5 dans une Fiat 500 pleine de ballons bleus blancs rouges... 

Une des rares photos du désastre :

L'amigo Primo79.
Arrivé de France à Mexico jeudi matin.
Photo prise jeudi soir.
Pas de temps à perdre...

Et comme on dit là-bas : GLOU !