==============================================================================
Le Mexique est un pays dont j'ai fait la connaissance en 1995, par hasard. Et depuis, je suis resté coincé.
Alors, je ne saurais trop vous recommander d'éviter cet endroit maudit.
Ce blog regroupe mes voyages depuis 2010 et, entre deux, je vous parle majoritairement de la même chose ;-).
•-> Jan 2011 -> Jan 2012 -> Jan 2013 -> Jan 2014 -> Mai 2014 -> Jan 2015 -> Nov 2016
==============================================================================
En ce moment, je suis : en France - au Mexique - Ailleurs
=========================================================================

mercredi 20 novembre 2013

¡ Revolución !

Aujourd'hui, point de bonnets rouges.

Plutôt des sombres héros.

20 novembre 1910 
Début officiel de l'insurrection armée menée par Francisco Madero (avec l'assistance dolaresque des US) 
contre le gouvernement de Porfirio Díaz.

Cette insurection porte le nom de Révolution Mexicaine et aboutira à la chute du gouvernement Díaz 
en mai 1911. 
Madero se retrouve président et sera exécuté 14 mois plus tard.

On enchaînera directement avec une guerre civile entre factions révolutionnaires, ce qui nous mènera allègrement jusqu'en 1920.
Entre temps sera promulguée la nouvelle Constitución (1917).

Une dizaine de présidents se succéderont. 
La fin officielle de la Revolución est fixée à 1920, avec l'arrivée au pouvoir de Àlvaro Obregón. 

On estime à 1 million le nombre de victimes.

Les grands nom de la Révolution sont Emiliano Zapata et Pancho Villa.


Emiliano Zapata, 
assassiné sur ordre du président Venustiano Carranza en 1919.


Pancho Villa, 
assassiné sur ordre du président Álvaro Obregón en 1923.


La citation du jour  
Pauvre Mexique, si loin de Dieu et si près des Etats-Unis.
(Porfirio Díaz)

Anecdote 
En ces temps troublés de complots, tricheries, manipulations et autres manoeuvres politiciennes de bas étage qui servent de modèle aujourd'hui à la classe politique française, on notera la brêve présidence de Pedro Lascuráin Paredes. 
Après l'éviction de Madero par le général Huerta et afin de donner une apparence légale à son coup d'état, Huerta laissa Lascuráin assumer la présidence pendant une demi-heure, le temps signer sa démission et de transmettre constitutionnellement la présidence à Huerta.


Lire ICI     Voir