==============================================================================
Le Mexique est un pays dont j'ai fait la connaissance en 1995, par hasard. Et depuis, je suis resté coincé.
Alors, je ne saurais trop vous recommander d'éviter cet endroit maudit.
Ce blog regroupe mes voyages depuis 2010 et, entre deux, je vous parle majoritairement de la même chose ;-).
•-> Jan 2011 -> Jan 2012 -> Jan 2013 -> Jan 2014 -> Mai 2014 -> Jan 2015 -> Nov 2016
==============================================================================
En ce moment, je suis : en France - au Mexique - Ailleurs
=========================================================================

samedi 23 mars 2013

Tortillas transgénicas

Personne n'apprendra rien si je dis que la culture du maïs est une activité vivrière au Mexique.
Les communautés paysannes sont nombreuses à cultiver le maïs, pour une raison bien simple de subsistance alimentaire (le manger de base, pour les mal-comprenantes).


Création de l'homme à partir du maïs, légende Maya,
F. Pacheco, Mérida, Yucatán
Je ne sais même pas si d'autres pays plantent/consomment davantage de maïs que le Mexique.

Ce que vous ne savez peut-être pas, c'est que le maïs est originaire du Mexique, voyez-vous ?
Et que la France est le premier exportateur Européen de maïs.


Maiz blanco, pour la confection du Pozole,
soupe dont au sujet je ne vous dis pas... Hummmmm !

Dans le reste du monde, le maïs sert en majorité à l'alimentation animale et à la confection de sous-produits alimentaires pour les zumains.
Et aussi comme matière première dans l'industrie chimique, à ce qu'il paraît : on m'a parlé de polystyrène expansé élaboré à base de maïs, avec comme preuvalapui la voracité des poules à qui l'on donne à becter un morceau de polystyrène... Et aussi la ressemblance avec le pop-corn... Mais bon, hein...

Aliment de base pour les Amérindiens, comme le riz pour les Asiatiques, le hamburger pour les Zétazuniens ou le couscous-poulet pour les Français, le maïs est la première céréale au monde en terme de production.

Maintenant, on va moins rigoler :

"Compte tenu des enjeux économiques très importants qu’il représente au niveau mondial et particulièrement aux États-Unis, le maïs est un champ d’application privilégié pour les OGM (80 % du maïs aux États-Unis contient des traits génétiques sous licence de Monsanto). Des variétés modifiées génétiquement pour résister à des herbicides ou à certains ravageurs tels que la pyrale ont été produites par les grands semenciers internationaux, notamment Monsanto, mais leur culture et/ou leur importation est interdite par certains États.
Il existe des zones protégées où la culture de maïs de consommation est soumise à dérogation et qui privilégient donc la production de semences de maïs, facilitant ainsi l'isolement des parcelles et une éventuelle contamination par le pollen. Leurs limites sont définies par arrêtés ministériels.
Dans les parcelles où on plante des variétés OGM, on conserve toujours à proximité du champ une parcelle dite « refuge » plantée en semences conventionnelles, afin de permettre le croisement entre insectes soumis à l'OGM et insectes non soumis. Cela limite la possibilité pour l'espèce cible de multiplier des sujets résistants à l'OGM."  

Depuis quelques années, le gouvernement mexicain favorise l'implantation et le développement du maïs OGM sur le territoire national, au détriment de la santé voire de la survie des communautés indigènes.
A lire si le sujet vous intéresse ou si vous ne mangez pas de maïs : ICI