==============================================================================
Le Mexique est un pays dont j'ai fait la connaissance en 1995, par hasard. Et depuis, je suis resté coincé.
Alors, je ne saurais trop vous recommander d'éviter cet endroit maudit.
Ce blog regroupe mes voyages depuis 2010 et, entre deux, je vous parle majoritairement de la même chose ;-).
•-> Jan 2011 -> Jan 2012 -> Jan 2013 -> Jan 2014 -> Mai 2014 -> Jan 2015 -> Nov 2016
==============================================================================

dimanche 24 mars 2013

Encore une histoire de culte...

Ou plutôt une guerre de religion méconnue.

Le Mexique est un pays à forte majorité catholique (83-90% de la population selon les sources), mais ça n'a pas toujours été du gâteau.


Dans les année 20, l'état mexicain était fortement anticatholique, ayant même fait voter des lois intéressantes : 

          Exercice du culte interdit ailleurs que dans les églises,

          • Port des habits ça sert d'auto interdit dans les lieux publics,

          • Pas de droit de vote pour les prêtres,

          • Interdiction aux prêtres de commenter les affaires de l'état,

          • Restriction des droits de l'Eglise à la propriété...

Les Mexicains, qui sortaient tout juste de la révolution, elle-même suivie de la guerre civile, ont trouvé là une nouvelle raison de conserver les armes et ainsi a vu le jour la Guerre des Cristeros, ou Cristiada.



Il se passe plein de choses amusante durant cette période : 

Par exemple l'armée gouvernementale prend des églises d'assaut en tuant ceux qui s'y trouvent, exécutent des prêtres...



Dans le camp d'en face, les cathorebelles s'organisent au nom du Christ et leurs glorieux cris de guerre sont "Viva Cristo Rey" et "Viva la Virgen de Guadalupe".

Pie XI, le pape de l'époque (heureusement qu'il n'avait pas choisi le N° VII) envoya un émissaire qui fut expulsé d'un coup de pied au culte.

Des prêtres ont pris une part active aux combats. 
Le plus connu est le prêtre-général Vega, fort buveur, ignorant le voeu d'abstinence, attaqueur de trains et tueur de civils. 
Pas très populaire, mais efficace.




On verra même la création d'une brigade féminine (plus de 20 000 dames, heing) dont les responsabilités seront essentiellement l'obtention d'armes et de renseignements pour le compte des Soldats du Christ.



Un des Cristeros sympa : le général Victoriano Ramírez, dit "El Catorce". 
Son surnom de "quatorze" lui vient de l'anecdote suivante : 
S'échappant de la prison ou il était enfermé pour tentative de meurtre, il fut aussitôt pris en chasse par un escadron de 14 hommes, qu'il tua aussi sec. 
Puis il ramassa les armes des 14 défunts et les envoya au gouverneur de la ville avec un petit mot rigolo où l'on pouvait lire "la prochaine fois fois, n'envoyez pas si peu d'hommes à ma poursuite".
Sa grande gueule lui vaudra d'être abattu par ses propres compagnons en 1929.



Un des héros de cette guerre : José Luis Sanchez del Rio, petit fanatique embrigadé dans les Cristeros et torturé / tué à l'âge de 14 ans.


Mais tout est bien qui finit bien : il sera béatifié sous le règne de Benoît Seize et son petit corps meurtri repose dans l'église de son village, à Sahuayo, Michoacán, dont il est la gloire. 


Le conflit cessera en 1929 et chacun sera désormais libre de faire ce qu'il veut de son culte. 

Résultat des courses : 90 000 morts.



Je viens de mater le film en VO, cause que la VF n'existe pas.
Il se dit sur la toile que le film est trop proche de la réalité historique pour espérer une sortie en France, l'intelligentsia gauchisante qui préside aux destinées des oeuvres cinématographiques voyant d'un mauvais oeil une autre mise en évidence des exactions d'un gouvernement de gauche.

C'est bien dommage parce que c'est un grand film. ICI

[Edit 4 avril 2013] Je viens de rencontrer la version française (Canada) pas plus tard qu'aujourd'hui. Titre : "L'honneur et la Gloire". Toujours pas sorti en France.