==============================================================================
Le Mexique est un pays dont j'ai fait la connaissance en 1995, par hasard. Et depuis, je suis resté coincé.
Alors, je ne saurais trop vous recommander d'éviter cet endroit maudit.
Ce blog regroupe mes voyages depuis 2010 et, entre deux, je vous parle majoritairement de la même chose ;-).
•-> Jan 2011 -> Jan 2012 -> Jan 2013 -> Jan 2014 -> Mai 2014 -> Jan 2015 -> Nov 2016
==============================================================================

vendredi 9 décembre 2016

Trajineras de la mort

Ben voui, cette année el Día de Muertos sur le Zócalo de CDMX (l'ex DF) était consacré à l'eau, paraît-il.

Rues interdites à la circulation, un petit air de fête provençale.
Les trajineras (pronnoncer TraRHHHIneras), sont les barques à fond plat de Xochimilco, vestiges du mode de vie des Aztèques alors que México / Tenochtitlán était encore une lagune.


Donc la Grand'Place de México est envahie de dizaines (voire plus) de ces reproductions de barques comportant chacune un mini-autel, le même à chaque barque, ce qui est un peu décevant, non ?


Le seul truc qui change, c'est la phrase inscrite au fronton, difficilement lisible, du fait d'un créatif ivrogne qui a choisi une couleur de police se fondant farpaitement avec le fond.
Voyez-vous ?

Sur le fronton est inscrite une revendication. Bon courage pour la déchiffrer :
le graphiste devrait être viré sans tarder....
Sur ce coup, j'ai choisi d'écrire un message au sujet des banques mafieuses qui sont les vraies responsables
de la pourritique au Mexique et ailleurs...
La nuit, c'est éclairé pour donner encore plus mieux l'idée de l'eau qu'on navigue dessus, voyez-vous ?

Au début, c'est marrant de naviguer entre ces barques, et de découvrir les revendications inscrites à leur fronton (presque lisibles).

Et pis, hein, c'est pas le meilleur Día de Muertos que j'ai vu sur le Zócalo, non plus.
Alors on se tire ailleur (sénégalais), et c'est bien aussi.

Mais ceci est une autre histoire.