==============================================================================
Le Mexique est un pays dont j'ai fait la connaissance en 1995, par hasard. Et depuis, je suis resté coincé.
Alors, je ne saurais trop vous recommander d'éviter cet endroit maudit.
Ce blog regroupe mes voyages depuis 2010 et, entre deux, je vous parle majoritairement de la même chose ;-).
•-> Jan 2011 -> Jan 2012 -> Jan 2013 -> Jan 2014 -> Mai 2014 -> Jan 2015 -> Nov 2016
==============================================================================
En ce moment, je suis : en France - au Mexique - Ailleurs
=========================================================================

mercredi 25 février 2015

Diego desconocido

Les fresques de Diego Rivera sur les murs du Palacio Nacional, México DF, sont fort connues et sans-doute-peut-être-certainement-bien-sûr les avez-vous déjà admirées.

Autrement sinon, vous pouvez voir quelques articles de ce blog ICI ou LA.

Au-dessous de ces majestueuses fresques, Diego et ses esclaves (élèves) ont peint des petits cadres monochromes, sous forme de bas-reliefs en trompe l'oeil, qui présentent quasiment autant d'intérêt que les fresques elles-mêmes. 
C'est du moins mon avis et je le partage. 
Et ce n'est pas moi qui me contredirai.

Exemple :

Et voici-dessous un exemple des découvertes que l'on peut faire en baissant les yeux des immenses fresques colorées. 
On peut y lire la liste des produits alimentaires que le monde doit au Mexique, en Espagnol et en Náhuatl (langage Aztèque).



Note amusante : on trouve dans la liste el chicle (tzictli) un latex particulier issu du tzictzapotl, arbre de la forêt du Petén (Guatemala/Yucatán), c'est à dire en territoire Maya.
Vous prenez un peu de tzictli, vous mélangez avec du sucre et un agent de saveur quelconque, et vous obtenez un chewing-gum.
Ce qui a donné le nom de la première marque de chouinegueum : Chiclet®.
Car à l'époque, la gomme-à-mâcher était un produit naturel.
Mais ça, c'était avant.

Note amusante 2 : on trouve aussi dans la liste la papaya (papayan), et à mon avis, ce n'était pas la peine de l'exporter. Lire ICI.