==============================================================================
Le Mexique est un pays dont j'ai fait la connaissance en 1995, par hasard. Et depuis, je suis resté coincé.
Alors, je ne saurais trop vous recommander d'éviter cet endroit maudit.
Ce blog regroupe mes voyages depuis 2010 et, entre deux, je vous parle majoritairement de la même chose ;-).
•-> Jan 2011 -> Jan 2012 -> Jan 2013 -> Jan 2014 -> Mai 2014 -> Jan 2015 -> Nov 2016
==============================================================================
En ce moment, je suis : en France - au Mexique - Ailleurs
=========================================================================

jeudi 8 mai 2014

Celestún

Celestún, c'est un coin (coin) où il n'y a rien à faire, alors si vous avez avez envie de ne rien faire, c'est l'endroit idéal pour le faire.
Voyez-vous ?

Bon, OK, il y a une mangrove et des flamands roses, une grande plage avec des couchers de soleil, des pêcheurs qui pêchent, des frégates et des mouettes.

Et aussi des hôtels de rien et des hôtels haut de gamme où l'on peut se torcher le museau à grands coups de Margaritas tout en restant le cul dans la piscine et c'est bien agréable.

Et surtout plein de petits restos-les-pieds-dans-le-sable, où l'on consomme le poisson fraîchement pêché, sous toutes ses formes.

Pour s'y reposer deux jours après un voyage un peu dynamique, c'est idéal.

C'est d'ailleurs ce que l'on est en train de faire et ça se passe très bien, merci.

Température des derniers jours passés à Mérida avec l'amigo Elchel (besitos x 1000 y graciaaas) : 36°C, ce qui est assez chaud pour nous zôtres Français.
Ici à Celestún, c'est pareil mais on est au bord de l'eau, il y a du vent sur la plage et la climatisation dans la chambre.
Caisse vous voulez-t-il de mejor ?

Retour à Mexico jeudi soir, 20:40 à l'aéroport.
Cuca, nous voici de retour !


Notre hôtel au bout de la plage. J'ai déjà été plus mal logé…

Mon casse croûte du matin midi et soir.

Mon arbre à sieste. J'aime vivre dangereusement.

Photo genre carte postale, mais j'aime bien.

Pêcheurs de retour, qui trient / vident les poissons…

…avant de les porter à la coopérative, à quelques mètres de là.

Et sur le mini zócalo, 
un restaurant dont le nom nous a immédiatement interpellé...
(Tout savoir sur Nicte-Ha ICI)