==============================================================================
Le Mexique est un pays dont j'ai fait la connaissance en 1995, par hasard. Et depuis, je suis resté coincé.
Alors, je ne saurais trop vous recommander d'éviter cet endroit maudit.
Ce blog regroupe mes voyages depuis 2010 et, entre deux, je vous parle majoritairement de la même chose ;-).
•-> Jan 2011 -> Jan 2012 -> Jan 2013 -> Jan 2014 -> Mai 2014 -> Jan 2015 -> Nov 2016
==============================================================================
En ce moment, je suis : en France - au Mexique - Ailleurs
=========================================================================

dimanche 8 septembre 2013

Diana Cazadora

Une légende est en train de naître à Ciudad Juárez, état de Chihuahua, Mexique.

Ciudad Juárez, c'est cette ville ou disparaissent des jeunes femmes vivantes et où sont retrouvés 
plein de cadavres mutilés dans le désert avoisinant, vous vous souvenez ?

La complicité des chauffeurs de bus est connue depuis longtemps, la plupart des affaires 
commençant par une jeune ouvrière des maquiladoras qui monte dans le bus après son travail 
de nuit et qui ne refait jamais surface. 
Ou alors ailleurs, sous 50 cm de terre.

Les 28 et 29 août, 2 chauffeurs de bus ont perdu la vie ainsi qu'un partie du crâne sous les balles 
de l'auto-proclamée "Diana, Cazadora de Choferes".
Autrement dit : Diane, Chasseresse de Chauffeurs.

Celle-ci est d'un naturel communiquant, puisqu'elle revendique par mail les exécutions 
des deux chauffeurs, ceux-ci ayant commis impunément des viols sur les jeunes employées 
qu'ils transportaient.
Elle a même un compte FessBouc !

"nous ne pouvons plus nous taire, nous avons été victimes des violences sexuelles 
de conducteurs (…) les gens connaissent notre souffrance, personne ne nous 
défend ni ne fait rien pour nous protéger (…) je suis l’instrument qui nous vengera (…) 
Si vous ne nous respectez pas, nous nous ferons respecter par nos propres moyens, 
nous, femmes de Juárez, nous sommes fortes."

Maintenant que deux chauffeurs ont été liquidés, l'affaire fait plus de bruit que pour la disparition, 
de centaines de femmes. 

Et les moyens mis en oeuvre sont plus importants : portrait-robot, numéro vert, appel à la 
dénonciation, agents en civils planqués dans les bus, etc...

"El conductor, identificado como Roberto Flores Carrera, de 45 años, detuvo la marcha y 
abrió la puerta para que la mujer abordara, pero al subir, ésta sacó una pistola y le disparó 
en la cabeza ante la presencia de los pasajeros."

"En el segundo caso, una persona con las mismas características asesinó a Freddy Zárate, 
también de 45 años, tras abordar el autobús que éste conducía frente a un campus de 
la Universidad Autónoma de Ciudad Juárez."


Attention ! Si vous voyez cette femme,
prière de ne pas la dénoncer à la police.
Elle est en train de faire le travail que les autorités
de Ciudad Juárez n'ont pas voulu faire.

Rappelons les chiffres avancés par Amnesty International : 
De 1993 à 2008, 1 653 cadavres mutilés ont été découverts, plus de 2 000 plaintes 
enregistrées pour disparitions.
L'acharnement du gouvernement mexicain à se désintéresser de l'affaire, voire à la nier, 
amène à se poser des questions sur son implication...

Mais la Justice fait son travail :
En 2003, le meurtrier de Christina Escobar Gonzalez est surpris en train de charger le cadavre 
mutilé dans le coffre de sa voiture. 
Ayant plaidé la légitime défense, il sortira de prison en 2006.

Début des années 90, Abdul Latif Sharif, Egyptien violeur, condamné à 12 ans de prison 
et libéré au bout de 5, récidive dès sa sortie de tôle et se réfugié à Ciudad Juarez pour 
échapper à la justice Etazunienne. 
Le pôv : il risquait d'être renvoyé dans son pays, faut le comprendre ! 
Accusé de meutre, il sera condamné à 60 ans de réclusion et mourra en prison en 2006. 
Ça n'a pas arrêté les meurtres.



Et un peu partout : 
ICI, ICI,  et ailleurs…