==============================================================================
Le Mexique est un pays dont j'ai fait la connaissance en 1995, par hasard. Et depuis, je suis resté coincé.
Alors, je ne saurais trop vous recommander d'éviter cet endroit maudit.
Ce blog regroupe mes voyages depuis 2010 et, entre deux, je vous parle majoritairement de la même chose ;-).
•-> Jan 2011 -> Jan 2012 -> Jan 2013 -> Jan 2014 -> Mai 2014 -> Jan 2015 -> Nov 2016
==============================================================================

vendredi 21 décembre 2012

Dzibilchaltún - FIN DU MONDE

Alors aujourd'hui, selon certains, c'est la fin du monde et selon d'autres, c'est demain.

Le fait est que c'est la folie au Yucatán !

Comme je voulais vivre l'événement à la source, je suis allé passer une partie de la journée à Dzibilchaltún, un site Maya touristiquement mineur et donc préservé.

Quelle mauvaise idée !

La foule est méga-dense (con los lobos) et se frayer un chemin jusqu'à l'autel est Mission Impossible, sauf pour votre serviteur, hein, vous me connaissez !



Les gradins sont envahis d'une foule nombreuse autant que chamarée et plusieurs spectateurs dégringolent en s'occasionnant de multiples fractures (impayées) plus ou moins ouvertes.


Les prêtres, portant de magnifiques coiffes en plumes de quetzal et en poils d'uku, entament au son de la lancinance des tambours une dance spiralique connue sous le nom de "Danse de La Touh-Pi".


La chaleur et l'approche du sacrifice surexcite l'assemblée et nombreux sont ceux qui se volent dans les plumes, au sens littéral du terme.

Dans l'hallucinante bousculade, des grappes de spectateurs tombent dans le Cenote Sagrado et s'y noient dans l'indifférence générale.


Une odeur de sang flotte sur l'assistance.
Tous attendent avec impatience l'heure du tirage au sort qui désignera l'heureux sacrifé.
A cet instant de mon récit, je dois à la vérité historique de vous préciser que le ticket d'entré (115 pesos) est numéroté et participera au tirage au sort qui désignera l'heureux bénéficiaire de la corazonectomie tant espérée.
Autrement dit : sacrifice humain par ablation in vivo du muscle cardiaque.
J'ai personnellement acheté deux tickets afin d'augmenter mes chances et, à tout hasard, j'ai mis un slip propre.






Enfin, comme vous pouvez le constater, votre envoyé-spécial-fin-du-monde à survécu à cette journée.
Demain, je remets ça.
Rien que pour vous.

Bonne chance à tous.