==============================================================================
Le Mexique est un pays dont j'ai fait la connaissance en 1995, par hasard. Et depuis, je suis resté coincé.
Alors, je ne saurais trop vous recommander d'éviter cet endroit maudit.
Ce blog regroupe mes voyages depuis 2010 et, entre deux, je vous parle majoritairement de la même chose ;-).
•-> Jan 2011 -> Jan 2012 -> Jan 2013 -> Jan 2014 -> Mai 2014 -> Jan 2015 -> Nov 2016
==============================================================================
En ce moment, je suis : en France - au Mexique - Ailleurs
=========================================================================

dimanche 28 février 2016

Muere lentamente

Magnifique poème, webistiquement autant qu'injustement attribué au chilien disparu Pablo Neruda —qui aurait fort bien pu l'écrire, certes— composé par la brésilienne vivante Martha Medeiros.



On a tous rencontré cet extrait au détour d'une pajouèbe :

"Il meurt lentement celui qui ne voyage pas, 
qui ne lit pas, 
qui n’écoute pas de musique 
qui ne sait trouver grâce à ses yeux."

Le voici en V.O., et ça vaut le coup, même si vous n'êtes pas trop glodyte, pardon, polygrotte :

Muere lentamente quien no viaja,
quien no lee,
quien no oye música
quien no encuentra gracia en sí mismo.

Muere lentamente
quien destruye su amor propio,
quien no se deja ayudar.

Muere lentamente
quien se transforma en esclavo del hábito
repitiendo todos los días los mismos
trayectos,
quien no cambia de marca,
no se atreve a cambiar el color de su vestimenta
o bien no conversa con quien no conoce.

Muere lentamente
quien evita una pasión y su remolino de
emociones,
justamente éstas que regresanel brillo a los ojos
y restauran los corazones destrozados.

Muere lentamente
quien no gira el volante cuando está infeliz con
su trabajo, o su amor,
quien no arriesga lo cierto ni lo incierto para ir
atrás de un sueño,
quien no se permite, ni siquiera una vez en su vida,
huir de los consejos sensatos…

¡ Vive hoy !
¡ Arriesga hoy !
¡Hazlo hoy !
¡ No te dejes morir lentamente !
¡ No te impidas ser feliz !