==============================================================================
Le Mexique est un pays dont j'ai fait la connaissance en 1995, par hasard. Et depuis, je suis resté coincé.
Alors, je ne saurais trop vous recommander d'éviter cet endroit maudit.
Ce blog regroupe mes voyages depuis 2010 et, entre deux, je vous parle majoritairement de la même chose ;-).
•-> Jan 2011 -> Jan 2012 -> Jan 2013 -> Jan 2014 -> Mai 2014 -> Jan 2015 -> Nov 2016
==============================================================================
En ce moment, je suis : en France - au Mexique - Ailleurs
=========================================================================

mardi 30 septembre 2014

Chronique d'un ouragan ordinaire

De notre envoyée permanente Sabine, Los Cabos, Basse Californie, Mexique.

"Nous avons été plusieurs jours sans communication possible, pas d'électricité, pas de téléphone, pas d'internet.
Les téléphones fonctionnent encore très mal et par intermittence.

L'ouragan est passé exactement sur Cabo, c'est impressionnant comme tout se calme 

durant le passage de l'oeil du cyclone puis ça recommence de plus belle.

Donc nous allons bien, j'ai repris le travail hier. 

Cabo se relève, se reconstruit peu à peu. 
Pas de dégats à la maison mais énormément ailleurs, dûs au vent surtout, pas trop de pluie heureusement.

Les magasins étant "ouverts" par le vent ont été dès lundi matin pillés, tous les Oxxo 
et supermarchés vidés, les Elektra aussi.
Les petites épiceries ont vite été à court de marchandise. 
La nourriture fraîche a été perdue car pas de frigo et pas de glace.

Les stations essences qui n'ont pas trop souffert ont vite fonctionné grace à des générateurs, 
mais seulement 15 litres par personnes et des files d'attentes de plusieurs heures au début. 
Jeudi ça s'est stabilisé.

Beaucoup de gens de Cabo ont alors décidé d'aller faire les courses à La Paz. 

La patronne de Francisco y est allée aussi pour faire des courses et aller à la banque car les employés n'avaient pas pu être payé le 15 comme prévu (pas de banque, pas d'électricté, pas de système). 
Elle a ramené de la nourritue et de l'eau pour chacun et la paye. 
Les supermarchés de La Paz se sont vite vidés.

A l'agence, la ligne téléphone fonctionnait. 

Une fois la fibre optique réparée et internet rétabli, nous avons branché le modem à la voiture et nous avons pu communiquer en wifi. 
C'est dans la voiture aussi que l'on chargeait les téléphones portables. 
J'ai alors pu appeler et rassurer mes parents par skype. 
A ce moment-là (jeudi je crois) Francisco n'avait toujours pas pu avoir par télephone sa famille qui vit à La Paz. 
Une amie a eu la gentillesse de nous amener de la nourriture et de l'eau samedi, profitant qu'elle venait visiter de la famille.
Voilà, nous n'avons manqué de rien.

D'après la radio, il y avait environ 30 000 touristes dans les hotels au moment de l'ouragan. 

Ils ont été évacués peu à peu dès lundi et mardi."

Sabine