==============================================================================
Le Mexique est un pays dont j'ai fait la connaissance en 1995, par hasard. Et depuis, je suis resté coincé.
Alors, je ne saurais trop vous recommander d'éviter cet endroit maudit.
Ce blog regroupe mes voyages depuis 2010 et, entre deux, je vous parle majoritairement de la même chose ;-).
•-> Jan 2011 -> Jan 2012 -> Jan 2013 -> Jan 2014 -> Mai 2014 -> Jan 2015 -> Nov 2016
==============================================================================
En ce moment, je suis : en France - au Mexique - Ailleurs
=========================================================================

mardi 25 février 2014

Jour du Drapeau

Depuis 1821, le 24 février c'est le Día de la Bandera au Mexique.

Ce jour-là, on arrosait la fin de la Guerre d'Indépendance et le Général Iturbide, afin de marquer le coup, décida de créer un drapeau national et rassembleur en l'honneur des trois armées ayant lutté pour l'indépendance.

Pour ce faire, il confia le travail à J.M. Ocampo qui se trouvait là en étant tailleur, après un petit brief succinct, à base d'idéal et de symbolisme.
Illico, le tailleur se tailla pour tailler dans son taller (atelier) de sastre (tailleur).

Le premier drapeau était formé de trois bandes diagonales :
- Blanc pour la pureté de la religion catholique (!)
- Vert pour le mouvement insurgé / l'indépendance (?)
- Rouge pour les Espagnols ralliés au mouvement indépendantiste (!?)


Trois étoiles jaunes ornaient joyeusement chacune des bandes colorées et le dessin de l'aigle/serpent/cactus n'était pas à l'ordre du jour.

De multiples interventions esthétiques mèneront au drapeau actuel qui date de 1968 (pour se différencier du drapeau Italien à l'occasion des jeux olympiques).

L'interprétation moderne des couleurs est le vert pour l'espoir, le blanc pour l'unité et le rouge pour le sang des héros.



A noter qu'il existe au Mexique un salut civil, bien différent du salut militaire.
Son nom officiel est "el Saludo Civil a la Bandera Nacional".
Tout le monde pratique ce geste.
A l'école, tous les lundis, on s'exerce en chantant l'hymne national.

Le Président Peña Nieto effectue le salut militaire,
et le reste du gang le salut civil.