==============================================================================
Le Mexique est un pays dont j'ai fait la connaissance en 1995, par hasard. Et depuis, je suis resté coincé.
Alors, je ne saurais trop vous recommander d'éviter cet endroit maudit.
Ce blog regroupe mes voyages depuis 2010 et, entre deux, je vous parle majoritairement de la même chose ;-).
•-> Jan 2011 -> Jan 2012 -> Jan 2013 -> Jan 2014 -> Mai 2014 -> Jan 2015 -> Nov 2016
==============================================================================

jeudi 27 septembre 2012

Extinction ?

Lorsque Cortés et sa bande de voyous ont débarqués au Mexique, l'empire Aztèque était à son apogée et la civilisation Maya en pleine débâcle.
Pour connaître l'histoire de ce peuple, nous ne disposons que de 4 codex (manuscrits mayas) qui ont échappés à la furie destructrice des inquisiteurs hallucinés du XVIe.
Et encore :
le codex Grolier n'a pas été formellement reconnu par les mayanistes.
L'étude des sites archéologiques est une autre source d'information.
Les plus grandes cités jamais habitées par les Mayas sont Tikal (Guate) et Calakmul (Mex).


Dans l'ensemble, on a encore beaucoup à apprendre sur cette civilisation dont personne n'est à même d'expliquer avec certitude la disparition...
Toutes les théories sont énoncées : appauvrissement des sols, dû à une mauvaise gestion des cultures, avec tout ce que celà implique comme conséquences néfastes sur la flore et la faune ;
Guerres internes, épidémies, invasions étrangères ;
On a même parlé de déforestation massive, car la cendre résultant de la combustion des arbres entrait dans la préparation du stuco, dont étaient recouvertes les constructions ;

Une des théories en vogue ces dernières années : la sécheresse due à une réduction importante de la pluviométrie.

Personnellement, je pense qu'il est raisonnable d'envisager que l'effondrement de cette civilisation résulte d'un ensemble des phénomènes pré-cités, étalés dans le temps et dans l'espace.

Labná, par Frederik Catherwood (1840), illustration de grande valeur archéologique.
http://www.gravures.f1adc.com/frederick-catherwood.htm
Ce qui est sûr, c'est que la disparition de la civilisation Maya n'est pas survenue brutalement, du jour au lendemain, ce qui aurait été le signe d'une catastrophe naturelle ou d'une guerre des plus violentes (atomique, par exemple).
Les éléments dont nous disposons laissent penser que le déclin des Mayas se serait étalé sur plusieurs siècles.

Fresque de Bonampak.
On a longtemps cru que les Mayas étaient un peuple pacifique.
On sait maintenant qu'il n'en était rien
Il faut aussi comprendre que "effondrement d'une civilisation" 
ne signifie pas "disparition d'un peuple".

On estime aujourd'hui à plus de 6 millions le nombre d'individus, à divers niveaux de métissage.
A titre d'exemple : 
Les Mayas Quiché sont 1 million au Guatemala, les Yucatèques 800 000 au Yucatán. 
L'ethnie des Lacandons, vivant dans la forêt à la Frontière Mexique-Guatemala, ne compte guère plus de 500 individus...

Bref, à propos de fin de civilisation/monde, on en saura plus en décembre 2012
(voir l'article ci-dessous, super intéressant).