==============================================================================
Le Mexique est un pays dont j'ai fait la connaissance en 1995, par hasard. Et depuis, je suis resté coincé.
Alors, je ne saurais trop vous recommander d'éviter cet endroit maudit.
Ce blog regroupe mes voyages depuis 2010 et, entre deux, je vous parle majoritairement de la même chose ;-).
•-> Jan 2011 -> Jan 2012 -> Jan 2013 -> Jan 2014 -> Mai 2014 -> Jan 2015 -> Nov 2016
==============================================================================
En ce moment, je suis : en France - au Mexique - Ailleurs
=========================================================================

jeudi 31 octobre 2013

Hanal Pixán



Au Yucatán, El Día de Muertos se nomme Hanal Pixán, ce qui signifie en Maya : Comida de las Almas 
(nourriture des âmes).

Le casse-croûte traditonnel, c'est le Mukbil Pollo (ou mucbipollo), et le Pan de Muerto (importé du Mexique central).
Voyez comme ça tombe bien : c'est notre repas de demain soir !


Le Pib : sous le feu, est enterré le Mukbil Pollo en cours de cuisson 

Sur l'autel, on dispose les mets préférés des défunts et une fois qu'ils se sont bien régalé, 
les convives finissent les plats et vident les bouteilles.

Dans les endroits où l'on préserve les coutumes ancestrales, on pourra déguster aussi 
un Chachac Wajes, un Chacbi Nal, un Xek, un Buli Wah ou un délicieux Salbut.

Pour faire passer, on boira du Sa (Ak ou Cikil selon l'envie), du Tan Chucuá, du Chokó Salam, 
voire un ou deux verres de Balché.



La grande différence avec el Día de Muertos dans le reste du Mexique, 
c'est que c'est quasiment la même chose.

Le 31 octobre, c'est le jour triste, celui des enfants. 
Sur l'autel on pose la photo du petit défunt et sur la tombe, des jouets.

Le 1er novembre, c'est pour les morts adultes. 
On remplace les photos et on sort les bouteilles.

Le 2 novembre, c'est pour Todos los Santos.




Quelques trucs sympas :
  • Les morts sans famille ne sont pas oubliés : dans un coin caché de la maison, on leur dépose de quoi se sustenter. Des fois un autel anonyme leur est dressé, rien que pour eux.
  • Les chiens sont attachés pour éviter qu'ils effraient l'âme en visite. Car l'âme est peureuse.
  • Chaque enfant est clairement identifié comme tel au moyen d'un bracelet de couleur vive, afin que les esprit ne le confondent pas avec un des leurs et ne l'embarquent par inadvertance.
  • Les femmes travaillent beaucoup car tout doit être prêt pour l'arrivée des âmes. Si tout n'est pas nickel dans la maison, ces dernières risquent de se mettre à pleurer. Et il ne faut pas faire pleurer les âmes, hein...



A lire : ICI    ICI    ICI    ICI    ICI